Aller au contenu principal

Plateforme collaborative d’éducation aux images

Les séries et Passeurs d'images

Depuis 2018, l’association Passeurs d’images, en lien avec son réseau des coordinations territoriales, a exploré diverses facettes de l’univers sériel…Passeurs d’images a particulièrement impulsé et soutenu de nombreuses expérimentations autour des séries et des ouvertures artistiques, des possibilités pédagogiques et des mondes créatifs que ce format offre.

Au sein d’un premier projet à caractère expérimental, Séries en images, s’est déployé un panel d’ateliers et d’actions en lien avec les séries pour les jeunes et publics cibles du dispositif :
- écriture de scénario
- création de jeux de médiation
- atelier de création
- diffusion et analyse
- rencontres avec profesionnel·les du secteur
- et immersion en festivals de séries.
A l’issue de cette première initiative, l’association a mené un processus d’évaluation des projets et produit une analyse des possibles que permettent les séries en termes d’éducation aux images et d’émancipation artistique et culturelle pour les jeunes, tout comme les effets que l’exploration de ce format peuvent entretenir sur les lieux de diffusion culturelle, comme les salles de cinéma, les médiathèques, etc. Quels terrains pédagogiques sont à investir à travers les séries ? Pour quels effets artistiques, citoyens, sociaux ?
Toutes ces grandes questions qui traversent la pédagogie de l’image pensée à travers le médium sériel ont également été mises en exergue lors de la journée nationale de restitution du projet à la BNF, où les productions issues des ateliers ont été valorisées, accompagnées de temps de réflexion, de tables rondes et de projections d’autres séries conçues par, avec et pour les jeunes.

Les expérimentations se sont poursuivies avec les projets Le jour d’après (2020-2021) et Nouvelle Saison (2021-2022) : deux actions explorant tour à tour la dimension scénaristique d’un travail d’écriture et de récit autour des séries, tout comme la dimension patrimoniale qu’elles revêtent - souvent oubliée et pourtant fondatrice de l’essor du cinéma et de la salle de cinéma en France.
- Avec Le Jour d’après, les jeunes ont été invité·es à imaginer la suite d’univers de science-fiction, et de créer de nouveaux objets audiovisuels à partir de ce geste de réécriture.
- Avec Nouvelle Saison, un double travail a été mené : d’un côté un travail imaginatif, de réécriture et de création, à partir d’épisodes « pilotes » d’un certain nombre de séries contemporaines ; de l’autre côté, les liens que les objets sériels permettent de tisser avec la dimension sonore et musicale ont été approfondis.

Comment la musique et les sons peuvent réanimer, rendre actuelles, les séries anciennes - par définition muettes - ? Comment les imaginaires peuvent être bousculés, mis en marche, à travers la découverte et l’émotion sérielle ? Comment les séries attisent curiosité, créativité et inventivité chez les publics ? Autant de questions que Le Jour d’après et Nouvelle Saison ont permis de poser et d’observer.

L’association continue de déployer sa dynamique d’action autour des séries en proposant à des jeunes de participer et contribuer à la 5eme édition du festival international des séries, CANNESERIES, se déroulant du 1er au 6 avril 2022. Au programme trois jours d’immersion au sein des projections, rythmées par des temps de rencontres, d’atelier, de surprises et de festivités !