Aller au contenu principal

Plateforme collaborative d’éducation aux images

La jeune fille au carton à chapeau
Vidéos - 2020-2021

La Jeune Fille au carton à chapeau

Un film de Boris Barnet réalisé en 1927

Dispositif École et cinéma

Vidéos

  • Période

    Temps scolaire

  • Tranche d'âge

    8-11 ans

Titre du film : La Jeune Fille au carton à chapeau
Réalisateur(s) :  Boris Barnet
Pays : Russie
Année : 1927
Durée : 1h00
Autres indic° :  muet musical + cartons
Distributeur : Arkéïon Films
Stock : Gaumont Pathé Archives
N°visa : 19 81 77 81 25
 

Résumé

Natacha Korostiéleva habite dans la campagne enneigée de Russie avec son grand-père. Elle fabrique chez elle des chapeaux qu’elle apporte chaque jour à une commerçante de Moscou, Madame Irène. Un jour, dans le train pour la capitale, elle rencontre un jeune homme maladroit arrivé de province, Ilia Sneguirev. Quand elle le recroise quelques jours plus tard, il lui avoue qu’il est sans logement. Comme Madame Irène a demandé à Natacha d’habiter chez elle, puisque la loi l’y oblige, la jeune fille a une idée : épouser Ilia pour lui permettre d’habiter ce logement qu’elle ne veut pas occuper. Ilia s’installe chez les vendeurs de chapeaux, qui s’empressent de dénoncer le faux couple. Mais Natacha arrive juste à l’heure de l’inspection et confirme que son couple est bien vrai, allant, sans vraiment le vouloir, jusqu’à passer une première nuit aux côtés d’Ilia, après avoir raté son train. Auparavant, Nicolaï, le mari de Madame Irène, privé d’argent par sa femme, s’est arrangé pour échanger le salaire dû à son employée avec un billet de loterie correspondant au premier emprunt d’État. Il apprend que le billet remis à Natacha lui aurait valu le plus gros des lots : vingt-cinq mille roubles ! Il part donc en train pour le récupérer, poursuivi par Ilia, qui, en réalité, possède le billet. Ilia prend physiquement le dessus sur le commerçant, mais demande à Natacha de divorcer pour qu’elle ne le croie pas intéressé par l’argent. Elle refuse. Le commerçant se fait battre par le caissier de la gare, qui aime Natacha sans que ce soit réciproque. Par erreur, il frappe à son tour sa femme, qui, finalement, lui donne de l’argent pour qu’il achète d’autres billets de loterie servant d’emprunts. Natacha, à qui le caissier a rendu son billet, embrasse Ilia passionnément.