Aller au contenu principal

Plateforme collaborative d’éducation aux images

Héroïnes
2020-2021
Romainville

Héroïnes

Réalisation de courts-métrages sur le thème des héroïnes

Dispositif Passeurs d'images Île de France

  • Coordination

    • • Passeurs d'images en Île-de-France

  • Période

    Hors temps scolaire

  • Tranche d'âge

    14-18 ans

  • Participants

    15

Porteurs de projet : cinéma Le Trianon

Artistes intervenants : Anaïs Sartini, réalisatrice et vidéaste

Nombre de participants : 15

Nombre de participants aux restitutions : 230

Présentation

Le projet « Héroïnes au cinéma » a consisté en la mise en place de deux ateliers de réalisation, à destination de jeunes de 14 à 18 ans (principalement des jeunes habitant les quartiers politiques de la ville et/ou jeunes éloignés de la pratique audiovisuelle), pendant les vacances scolaires.

A travers la pratique artistique, les participants ont été amenés à réfléchir sur les archétypes féminins et masculins dans les films, à analyser les parcours de femmes au cinéma, et à développer leurs imaginaires autour de récits émancipateurs.

Ces ateliers ont été encadrés par une professionnelle de l’image, sensible et ayant l’expérience du thème des héroïnes et des questions de genre.

Déroulé du projet

Le projet était composé de deux stages d’une semaine chacun qui ont abouti à la réalisation de deux courts-métrages.

Programme des stages :

  • Travail autour de la thématique : déconstruction des préjugés à travers des échanges et visionnage de court-métrages et définition de la figure de l’héroïne
  • Scénarisation et approfondissement des enjeux de l’écriture
  • Découpage technique
  • Initiation technique
  • 2 journées de tournage

Le projet s’est conclu sur un moment festif et convivial : les films réalisés ont été projetés au cinéma Le Trianon dans le cadre du concours de courts-métrages « Les jeunes font aussi leur cinéma » qui avait pour thématique le « Girl power ». Les participants aux ateliers ont pu voir leurs films sur grand écran et inviter leurs familles et amis à les découvrir aussi.

Chaque équipe a obtenu un prix de la part des membres du jury composé de Léo Boucry, (ancien participant au concours et jeune étudiant en cinéma), Florence Hugues (réalisatrice) et Joséphine Lebard (journaliste cinéma) : le moment a été riche en émotions et valorisant pour tous les jeunes participants.

Retour d'expérience

Thaïs De Lorgeril, responsable communication et relations publics au cinéma Le Trianon

Le projet a réussi à mobiliser des groupes de jeunes différents, à les faire se rencontrer et échanger sur les préjugés filles-garçon et sur le sexisme, à les amener à développer un point de vue et à les initier au langage cinématographique.

Ces ateliers permettent de créer des liens entre les jeunes et la salle de cinéma pendant les périodes de vacances, de leur permettre de mieux connaitre le lieu. Les films réalisés sont venus enrichir la programmation du concours organisé annuellement par le cinéma et a permis à des jeunes qui n’ont pas les moyens et/ou qui ont besoin d’accompagnement d’y participer.

Les participants étaient très satisfaits de cette action, ils ont particulièrement aimé être accompagnés par des professionnelles qui ont été à l’écoute de leurs idées tout en les guidant. Ils ont apprécié l’ambiance, la rencontre avec d’autres jeunes de leur âge, les échanges sur la thématique des préjugés... L’émulation lors du concours participe aussi au fait qu’ils se sentent reconnus, valorisés et encouragés.

Films
Photos