Aller au contenu principal
Atelier combat et cinéma
Atelier de pratique -
Anjou

Atelier de réalisation "combat et cinéma" !

Organisé dans le cadre de la 15ème édition de Des cinés, la vie ! par l'association Premiers plans, coordination Passeurs d'images en partenariat avec le STEMO Anjou, les 15, 16 et 19 février 2021.

Atelier de pratique

  • Période

    Hors temps scolaire

  • Tranche d'âge

    12-25 ans

Encadrement artistique et sportif : Gérome Godet, plasticien vidéaste et multimédia, Michelle Fikou, réalisatrice sonore et Noureddine Hazaz, éducateur sportif 

Encadrement pédagogique : TrempI'Insertion - classe relais du Collège Joachim du Bellay - CEF 49 La Jubaudière

Lundi 15 février, je retrouve Gérome, plasticien vidéaste et multimédia, sur Angers pour faire la route ensemble jusqu’au centre équestre l’Eperon des Noues à Nuaillé. Une fois sur place nous retrouvons Noureddine, éducateur sportif spécialisé dans les arts martiaux et Michelle, réalisatrice sonore.

Une fois tous installés, les jeunes et leurs éducateurs arrivent. Nous découvrons des jeunes motivés, heureux d’être là. On se présente, on apprend à se connaitre, certains ont déjà fait des sports de combat, mais personne n’a encore eu la chance de participer à la création d’un film. 

Le matin, une fois les présentations faites, nous échangeons autour du cinéma. Gérome évoque dans les grandes lignes les différentes étapes de création d’un film ainsi que les notions de cadrage. Quant à Michelle, elle leur apprend que les sons que nous percevons au sein d’un film sont pour la plupart des sons rajoutés en post-production, les sons dits « directs » sont assez rares au cinéma. En résumé, les deux intervenants leur apprennent que le cinéma, c’est avant tout une grande histoire de manipulation du réel.

Ensuite, les participants sont séparés en deux groupes. Gérome leur propose de créer leur propre Boss Bitch Fight Challenge pour une petite mise en pratique. De son côté, Michelle entame un travail d’écriture sur les ambiances sonores et réfléchit avec les jeunes sur une future voix off énumérant des insultes « polies », du type « ta mère c’est une poutre » ou bien « sale foutriquet ».

Il est déjà 13h, c’est le moment de s’échauffer et d’apprendre quelques positions de boxe. Les jeunes sont ravis de se dépenser, et chacun y trouve sa place, certains préfèrent être face à la caméra quand d’autres ont déjà des âmes de chef opérateur à chercher l’angle et l’axe de caméra idéal. Un jeune garçon d’à peine 11 ans comprend par lui même la notion de mise en scène en proposant à ses camarades une disposition spécifique dans l’espace. Pendant ce temps-là, l’autre groupe travaille dans le calme avec Michelle. C’est le moment de tester sa voix au micro, les plus à l’aise tentent le slam quand d’autres improvisent des bruitages avec des objets du quotidien. Quoi de plus magique que de transformer le bruit d’ouverture d’un pot de miel en mâchoire cassée ?

La journée se termine, il est temps de remballer le matériel pour se retrouver vendredi où aura lieu les expérimentations de montage ainsi que la restitution.

Texte d'Athénais Bonfils, photos de Marie Lovadina