Aller au contenu principal

La visite au Collège

"C’est en arrivant à l'atelier Doctor Who que je découvre une poignée d’élèves assis sur le sol dans le couloir du Collège, en pleine activité de préparation de décors de tournage…

À la fois amusés et concentrés, ils surlignent minutieusement les contours d’une cabine téléphonique anglaise, peinte en bleue, sur laquelle on aperçoit les mots “POLICE BOX”. Elle est tout de suite reconnaissable : il s’agit du fameux “Tardis”, la machine à voyager dans le temps dans la série de fiction TV Doctor Who. Dans l’histoire, c’est un abri magique qui dissimule la taille infinie de son intérieur aux innombrables pièces sous l’apparence d’une petite cabine téléphonique de police, datant du siècle dernier.

Les élèves l’ont découpée en carton, sous la supervision attentionnée de Wilfried Jude, le créateur et animateur de cette démarche de création en atelier, et de leur enseignante Anaïs Saidane. Ils  se mettent ensuite à tracer le cadre des fenêtres avec des feutres….

A l’intérieur de la salle de l’atelier, deux autres élèves accrochent des guirlandes lumineuses au mur et disposent des objets renvoyant à l’univers de la Science Fiction (sphère lumineuse, clavier argenté pour les boutons de la machine, câbles…) sur une table centrale. Même les fenêtres sont couvertes de papier sombre, étoilé, pour simuler la vue depuis l’espace.

L’enseignante m’explique que la salle de l’atelier jouera un rôle important lors du tournage dans la mise en scène des scénariis écrits par les élèves : elle constituera l’intérieur du Tardis, où le Dr Who opère.

C’est un véritable travail d’équipe, et tous les élèves travaillent en équipe sous la houlette de leur enseignante et l’animateur pour faire naître le décor fantastique de Doctor Who. La cabine téléphonique est enfin assemblée bout par bout (avec quelques difficultés au niveau des attaches) et la journée porte ses fruits lorsque s’allument toutes les lumières futuristes dans la salle pour donner un aperçu du résultat et récompenser leurs efforts.

Lors des prochains ateliers, les collégiens passeront, à la réalisation,  toujours accompagnés par Wilfried Jude, à partir des scénariis qu’ils ont imaginés lors de précédents ateliers d’écritures afin de tourner et monter leur épisode inédit de la série Doctor Who.

Les élèves confient avoir chacun leur étape préférée dans ce projet. Certains ont aimé l’écriture quand ils ont façonné l’histoire à leur manière. D’autres ont favorisé la création manuelle des décors d’aujourd’hui. Et certains, les plus extravertis, attendent avec impatience l’opportunité d'être les acteurs de cette séquence qu’ils ont imaginé ensemble…

À suivre…"

Alexis Amanieux, Passeurs d'images