Aller au contenu principal

Plateforme collaborative d’éducation aux images

Dispositif Passeurs d’images

Comment l’expérience cinématographique crée du lien, du sens, de la rencontre ?

Ce temps de table ronde, rythmé de prises de parole, dialogues et projection d’extraits permettra d’établir un panel sur différentes expériences de création partagée au cinéma.

À travers la présentation d’un florilège de projets, les échanges approfondiront la question des publics, la relation qui se tisse avec les artistes et les effets que ces ateliers ont sur ces dynamiques. Ce dialogue sera aussi l’occasion d’aborder les enjeux liés aux modes et aux moyens de production que nécessitent et engendrent cette méthodologie de projet qui va vers du collaboratif, du collectif.

Replay
Table ronde - La création mise en partage
Intervenant.es
Caroline Caccavale

Caroline Caccavale est auteure, réalisatrice/productrice. En 1989, elle collabore à la réalisation de De jour comme de nuit, film documentaire, de Renaud Victor sur la vie quotidienne des détenus de la prison de Marseille. Suite à cette expérience elle réalise une pièce vidéo Fragment d’une nuit à partir des nuits qu’elle passera en cellule avec les femmes détenues. En 1994, elle crée Lieux Fictifs - Laboratoire de recherche et de création, Images et société et en 1997 un studio de cinéma permanent au Centre Pénitentiaire de Marseille, cherchant à construire avec les personnes détenues et l’institution, un espace pour une autre relation. Elle oriente progressivement son travail sur des écritures artistiques collaboratives avec différents publics. Dans une approche multidisciplinaire, elle associe des artistes visuels, chorégraphes, metteurs en scène, compositeurs... Avec eux elle dessine de nouvelles écritures cinématographiques. Depuis des années, tous les films qu’elle réalise sont des expériences intimes et collectives, des lieux de vie et de possible.

Cyrielle Faure

Après des études aux Beaux-arts de Rennes, Cyrielle Faure réalise son premier film documentaire en 2010, Déménagements. Elle poursuit ensuite son activité de monteuse en travaillant avec le collectif Film Flamme / Polygone étoilé durant deux ans, expérience qui lui donne l’occasion de collaborer avec Jean-François Neplaz, Raphaëlle Paupert-Borne, Martine Derain, Kiyé Simon-Luang... Elle continue le montage de films d’auteurs tout en écrivant des projets personnels. Elle a terminé en 2020 le portrait documentaire de l’historienne Christine Breton, Orange vive, et développe avec J-F Comminges un long métrage de fiction, Le Nouveau Monde. Récemment, elle s’intéresse à la transmission des processus de montage et propose des ateliers autour de cette étape, souvent laissée pour compte au sein des ateliers de pratique. Elle propose également des ateliers de montage et participe activement à la réflexion sur le devenir du cinéma en région.

Olivier Mitterrand

Depuis plus de 10 ans, Olivier Mitterrand crée des films et des installations visuelles et sonores, articulant un processus de création artistique et un ancrage territorial, social et politique. Il diversifie de plus en plus ses modes et temporalités d’intervention au sein d’un même territoire et d’une même problématique afin de les questionner ensemble dans des créations artistiques dont la diffusion peut prendre diverses modalités.
En résidence sur un territoire, il se met en mouvement avec des non professionnels. Les participants impliqués suivent alors, le temps de quelques rencontres ou régulièrement pendant trois ans, un atelier d’expression artistique, les amenant à lâcher prise, à déplacer leur regard et à partager leur place sensible au sein d’un groupe et d’une problématique.