Aller au contenu principal

Atelier n°3 : projets culturels de territoire

Les projets artistiques et culturels de territoire invitent à repenser les rapports entre les artistes, les habitant·es et les acteur·rices publics et privés, et conditionnent les orientations publiques en matière culturelle.

Quelle action culturelle dans le domaine de l’éducation aux images pour qu’elle soit un instrument de cohésion sociale et de développement ? 
Quelles approches et mises en relation peuvent renforcer l’action des structures en faveur d’une équité territoriale ?

Quels rôles ont à jouer les salles de cinéma et les artistes dans le développement culturel des territoires ?
Comment permettre aux artistes de s’impliquer dans des projets de proximité ?
Quelle place les collectivités territoriales doivent-elles occuper, notamment dans les dispositifs d’éducation aux images ?

Modération
Cyrille LEGER (Agent de développement · ‎Fédération Départementale des Foyers Ruraux du 71, Ecole et cinéma 71), avec l’intervention d’Antoine PAGE (réalisateur)

Prise de notes et rapporteuse
Santiaga HIDALGO

Deux ateliers, l’un le matin et l’autre l’après-midi, ont eu lieu sous un même canevas prédéfini par le modérateur, avec des participant.es différent.es à chaque fois.

Etablissement d’un état des lieux

1) Travail en sous-groupe pour présenter des actions

Objectif : Avoir une vision élargie de ce qui se passe sur le territoire
Eléments demandés aux participant.es pour chaque projet évoqué :

  • titre de l’action
  • localisation - contexte : ZRR, QPV
  • public (cible des participants)
  • durée
  • les partenaires impliqués
  • coût et financements

2) Échanges et discussion

Objectif : identifier les freins et les aides, « coup de pouces » utilisés. Voir ce qui est transférable sur d’autre territoires.

Présentation d’Antoine PAGE autour des projets d’éducation aux images-création qu’il a mené

Objectifs : identifier des points de facilitation ou de rupture à la mise en place de projet sous l’angle d’un artiste.

  • Choix par les participants d’un ou plusieurs projets à développer.
  • Compléter l’infos, échanges sur les forces et faiblesses et la transférabilité du projet.
    • échecs : ce que qu’il lui a manqué ?
    • réussites
Des besoins de synergies Nationale / Régionale / Territoriales ?

Objectifs : proposer des améliorations aux structures de soutiens aux projets (logistique, financiers, humains...).

  • Discussions, échange, tour de table
  • Compte rendu synthétique sur paper-board

Les points à retenir de ces échanges qui se sont tenus le matin et l’après-midi sont :

  • Besoin d’un temps long de projet pour un vrai temps de rencontre qui s’adapte aux particularités des publics (plus concentré en ce qui concerne les jeunes, plus long avec les habitant.es).
  • S’appuyer sur le préexistant mais pas laisser un seul partenaire (notamment la structure socio-culturelle) seule dans la sélection des groupes et la préparation en amont. L’implication des jeunes vient aussi de l’implication de l’artiste/intervenant.e dès le debut.

Pour cela, intégrer le projet dans le projet artistique de l’auteur.

  • Attention à la limite pour ne pas trop demander à l’artiste intervenant.e non plus. Question de bon équilibre entre les partenaires.
  • Attention également aux ressources nécessaires pour rémunérer ce travail de longue haleine ou plus approfondi.

Réponses qui doivent être apportées au niveau regional et national
Comment mettre en lien des « projets d’artistes » et de territoires ? Comment explorer l’outil « résidence d’artiste » dans le cadre de tous les dispositifs ? il n’y a pas de modélisation là-dessous ou les initiatives régionales ne s’adaptent pas tout à fait.