Aller au contenu principal

Appel à projets en Ile-de-France

L’appel à projets « Passeurs d’images en Île-de-France : artistes, publics et territoires » est à double entrée et fonctionne sur un principe de binôme entre un acteur culturel et une collectivité territoriale (ou un équipement).

Qui peut postuler ?

Il s’adresse d’une part aux acteurs culturels ayant déjà un projet pour lequel ils ont repéré un territoire d’action, et qui sont en capacité de justifier d’un accord de principe ou d’un premier contact avec ce dernier : une lettre d’intérêt de la collectivité ou de l’équipement est alors demandée pour le dépôt du projet. Il permet également aux collectivités ou équipements ayant l’envie de travailler avec un acteur culturel/un artiste de déposer un projet. Les projets peuvent donc être portés par :

• un acteur culturel et artistique (associations ou collectifs, artistes intervenant dans le champ de l’audiovisuel et de l’éducation aux images...)

• une collectivité territoriale ayant une compétence en matière d’action sociale et/ou culturelle

• un équipement présent sur le territoire d’action (structure sociale ou culturelle, lieu de diffusion...).

Concernant les projets de résidences artistiques en salle de cinéma, le dépôt peut être effectué par la salle ou l’artiste. 

La Région Île-de-France et la DRAC étant financeurs du dispositif Passeurs d’images en Île-de-France, il est possible que certaines aides accordées par ces institutions ne puissent être cumulables à une aide « Passeurs d’images ». Il est alors demandé aux porteurs de projet de se renseigner au préalable auprès de la Région et de la DRAC afin de savoir si les deux aides sont compatibles.

Rôle et composition de la commission

Les projets déposés sont examinés par une commission composée :

• Des représentants des partenaires institutionnels régionaux : Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), Région Île-de-France, et Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS).

• De personnes qualifiées : deux représentants de collectivité territoriale (Ville, Département ou Établissement Public Territorial), des représentants des réseaux de salles départementaux et régionaux, des artistes du territoire et des coordinateurs Passeurs d’images en région.

• Des représentants de la coordination régionale.

Pour quels publics ?

Le dispositif Passeurs d’images en Île-de-France s’adresse prioritairement aux 15/25 ans. S’agissant des équipements, peuvent aussi prétendre à un dépôt les foyers, les centres d’éducation pour mineurs, les structures intervenant dans les champs du handicap, de l’insertion, de la migration... Certaines actions ou thématiques peuvent cependant concerner les collégiens (4ème/3ème hors temps scolaire). Des projets intergénérationnels ont aussi la possibilité de faire l’objet d’un dépôt s’ils partent du public prioritaire.

Une attention particulière sera portée aux projets manifestants la volonté de favoriser la diversité interculturelle, la parité fille/garçon mais aussi la mixité sociale.

Les projets de résidences artistiques en salle de cinéma doivent également s’adresser en priorité au public des 15/25 ans et peuvent inclure un volet intergénérationnel.

Sur quel(s) territoire(s) ?

Les projets déposés doivent être implantés au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville et des territoires ruraux. L’action peut alors se dérouler sur ces territoires et/ou s’adresser à des populations issues de ces territoires.

Le nouveau projet Passeurs d’images en Île-de-France entend favoriser l’équité territoriale et répondre du mieux possible aux droits culturels des bénéficiaires. En ce sens, les projets se déroulant dans des zones peu ou non pourvues d’équipements culturels (en « zones blanches ») seront privilégiés, ainsi que les projets implantés en grande couronne (Seine et Marne, Yveline, Essonne et Val d’Oise).

POUR QUELS TYPES DE PROJETS ?

Les projets d’ateliers

L’appel à projets « Artistes, publics et territoires » constitue le nouveau cadre du soutien en coproduction aux projets d’ateliers de pratique ou d’éducation au regard pour Passeurs d’images en Île-de-France. Il n’englobe cependant pas les actions de diffusion ou de programmation cinématographique pour lesquels sont prévues d’autres modalités d’intervention.

Les résidences d’artiste en salles de cinéma

En 2021, pour sa deuxième année d’existence, l’appel à projets élargit son périmètre pour favoriser la mise en place de « résidences artistiques » dans les salles de cinéma indépendantes franciliennes, à l’instar de ce qui est proposé dans le champ du spectacle vivant.  

La crise sanitaire a poussé les salles de cinéma à initier de nouvelles actions, en imaginant des formes de médiations et d’animations culturelles au sein comme en dehors de la salle, dans le but de maintenir le dynamisme du lieu et le lien avec les publics. 

L’éducation aux images en devient alors le levier indispensable : beaucoup de salles de cinéma ont notamment la volonté de devenir des lieux de fabrique des images. Elles doivent aussi, dans cette période, renforcer rôle d’espace de sociabilisation et de découverte, tout en amplifiant leur capacité à inclure de nouvelles pratiques. Ces changements nécessitent de les accompagner dans cette évolution.

Ce dispositif de résidences artistiques pourra permettre à une salle de cinéma d’accueillir le projet artistique d’un cinéaste ou d’un artiste intervenant dans le champ des images, l’objectif étant alors de permettre la rencontre entre les publics de la salle et l’artiste et de contribuer ainsi au développement culturel du territoire.      

Les projets de résidences artistiques déposés dans le cadre de l’appel à projets peuvent prendre différentes formes, le cadre reste volontairement souple permettant notamment et à titre d’exemples : la mise en place d’activités de création partagée, d’ateliers d’éducation aux images de médiation à partir d’une œuvre propre ou d’un corpus/d’une thématique travaillée avec la salle, ou de tout autre type d’actions participatives comportant un enjeu de partage entre les publics, l’équipe de la salle et l’artiste accueilli.

Procédures et validations des projets

À l’issue de la commission d’aide aux projets, la commission fait part aux porteurs de projets de la validation, du refus, voire de l’ajournement du projet par une lettre d’engagement. Les projets retenus bénéficient alors :

• D’un co-financement ne dépassant pas 50%du coût global du projet, fléché sur l’intervention artistique, et d’un montant maximum de 6 000 euros TTC. L’aide peut cependant être renouvelable pour un même projet si celui-ci se déroule sur plusieurs années.

• D’un accompagnement de la part de la coordi-nation régionale à la mise en place du projet : aide à la définition des contenus des actions, conseils administratifs et logistiques, suivi tout au long du projet.

D’autres subventions affectées au projet ne sont pas obligatoires mais seront appréciées lors de l’examen du dossier de candidature.

Documents à télécharger et compléter
Calendrier

La coordination Passeurs d’images en Île-de-France fonctionne sur un principe d’appel à projet annuel. Lancement de l’appel à projet : 21 avril 2021

Prise de contact pour informations et précisions concernant l'appel à projet avec la coordination régionale avant le : 28 mai 2021

Date limite de l’envoi du dossier : 13 juin 2021

Commission de sélection des projets : fin juin 2021

Les résultats seront communiqués aux porteurs de projet au plus tard la semaine du 5 juillet 2021.

Résultats des précédentes commissions
Contacts
Claudie Lebissonnais Claudie Le Bissonnais Déléguée régionale claudie@passeursdimages.fr 09 86 76 92 92
Coralie Billet Coralie Billet Chargée de production coralie@passeursdimages.fr 09 86 76 92 92
Mégane Femenias Mégane Femenias Chargée de mission megane@passeursdimages.fr 09 86 76 92 92