Film du mois : Un monde meilleur est possible

Natacha Cyrulnik
01:02:00
Long métrage
documentaire
Comment les habitants de la Cité Berthe de La Seyne-sur-Mer vivent-ils les transformations urbaines de leur environnement ? Pour le deuxième épisode de cette série sur l’évolution humaine et urbaine de la Cité Berthe, l’accent est mis sur une articulation entre les différents acteurs politiques et un groupe de femmes d’un centre social en travaux. Les autres acteurs sont toujours présents.
La Compagnie des Embruns
France
2012
Film du mois
0000
Les transformations urbanistiques ont-elles une incidence sur la vie dans une cité ? C’est la question que se pose Natacha Cyrulnik et qu’elle pose aux habitants de la cité Berthe à La Seyne-sur-Mer, en phase de modification. A travers des interviews de ceux qui vivent au quotidien ces changements mais aussi de ceux qui en sont les décisionnaires (et qui ne sont évidemment pas les mêmes), ainsi que des images de cette cité défigurée pour être mieux re-figurée, la réalisatrice met le doigt sur l’impossibilité d’une réponse, car nous sommes tous liés malgré nous à notre environnement. Voir la barre d’immeuble où l’on a grandi être détruite, c’est à la fois une bonne chose et une part de soi qui disparaît. Le lien affectif entre les lieux et ceux qui y habitent est complexe, et, si la cité a fait d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui, un nouvel environnement ne les transformera pas pour autant. Entre l’envie de voir leur vie évoluer positivement et la peur de perdre leur identité, entre la satisfaction de voir s’améliorer leur habitat et l’impression de n’être malgré tout pas pris en considération, que tout ne reste que façade, les habitants de la cité Berthe émeuvent et questionnent. Ils renvoient chaque spectateur à son propre environnement.

La principale préoccupation du travail de Natacha Cyrulnik est la rencontre humaine. Ainsi, elle poursuit un travail de sensibilisation audiovisuelle avec les jeunes de la Cité Berthe de La Seyne-sur-Mer depuis 13 ans, dans le cadre du dispositif Passeurs d’images. 17 films sont nés sur ce territoire. La revendication d’un regard (39’, 2008), entre autres, propose de prendre du recul sur les rapports entre identité et cinéma pour les jeunes de cette Cité et des professionnels du cinéma. Ce travail s’est prolongé avec 10 ans à la cité Berthe (54’, 2009) qui relate les dix premières années d’éducation artistique au cinéma. Depuis, elle y va autrement. Dans le cadre de sa série Habiter le territoire, qui regroupe pour l’instant La Seyne-sur-Mer, Brignoles et La Ciotat, elle réalise une trilogie sur l’évolution urbaine et humaine de la Cité Berthe de La Seyne-sur-Mer (Ceux qui pensent le projet urbain, ceux qui le vivent, 80’, 2011, puis Un monde meilleur est possible, 62’, 2012). Elle tourne actuellement le troisième. Elle a réalisé Le quartier, la ville, et nous à Brignoles et finit le tournage sur les quartiers de La Ciotat.

Natacha Cyrulnik donne depuis 10 ans des cours de cinéma à l’université de Toulon et à l’université de Nice, et est l’auteur d’une thèse (Représenter le monde et agir avec lui, à propos du documentaire de création).

C’est une démarche artistique utile par Nirina Thoreau, La Marseillaise (6 janvier 2012)
Ce film est soutenu par le dispositif du Ministère de la Culture et de la Communication « Dynamisme, espoir, banlieue », par le CUCS (Ville de La Seyne-sur-Mer, Toulon Provence Métropole), et le Conseil Général PACA.
La Compagnie des Embruns