Accueil > DCLV

Retour à : Plein air Retour à : Séances Spéciales Retour à : DCLV

Rechercher

DCLV : Dimanche soir

Solange Martin
00:05:00
Court métrage
fiction
Tous publics
Que dire d'un enfant et d'un père qui se séparent parce que c'est dimanche soir ?
Christophe Delachaux, Benjamin Martin
Scénario : Solange Martin Image : Yorgos Arvanitis, Agnès Godard Montage : Camille Cotte Son: Eric Münch, Arnaud Damien
Haut et Court
France
1992
DCLV
2011
VF
[Filmographie de la réalisatrice (Allo ciné)->http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=20476.html]
Dimanche soir s’ouvre sur des visages d’enfants silencieux, nous plaçant d’emblée dans un face à face énigmatique. Qui sont-ils ? Où sont-ils ? On ne nous le dira pas. Tout comme nous ne saurons pas exactement le contexte de cet « au revoir » de fin de week-end. Le fils retrouve-t-il sa mère, est-il placé dans une institution, en internat ? Qu’importe, l’enjeu est ailleurs. Le film nous invite à embrasser le point de vue « pré-langagier » de l’enfance, celui où toute présence est intensément vécue dans une profonde intimité, angoissante parfois, avant le retrait dans lequel les mots viendront placer l’expérience du monde. Tout sera ainsi exclusivement chorégraphique : un corps tente d’en retenir un autre pour grappiller quelques minutes partagées supplémentaires. Dans le heurt d’un corps à corps d’abord, pour se transformer bientôt en embrassade avant d’exploser dans la jubilation d’un tournoiement. Ce trajet va progressivement renverser les rapports. Si c’est l’enfant qui, en perturbateur du monde adulte, réclame initialement une place et le fait savoir, à la clôture du film c’est le père qui semble éprouver le besoin de rester. Il a été touché. Quelque chose de l’amour de son fils lui a été transmis. Un basculement se joue à la césure du film, autour d’un flash blanc qui vient parachever dans un éclat de lumière le sourire qui commence à se dessiner sur le visage du fils. L’enfant ramène son père à une pleine présence, en lui imposant l’attention et le temps dont celle-ci a besoin pour advenir. La force du film tient en ce qu’il place le spectateur dans une situation similaire. Ne nous livrant rien des échanges murmurés, Dimanche soir nous invite à tendre l’oreille. Quand la dramaturgie classique s’appuie essentiellement sur le commerce des mots, nous sommes ici face à des corps opaques dont on ne sait rien, invités à traquer les signes où se dirait une vérité des êtres. Est-ce un hasard si l’une des seules phrases intelligibles du film soit celle qui vient face à tout visage impénétrable : « à quoi tu penses ? ». Mais l’une des définitions possibles de ce qui fonde le travail du cinéaste n’est-elle pas l’expérience d’un regard curieux de l’autre et, tout à la fois, celle de l’irréductible distance qui nous en sépare ? « Ce film est dédié à tous ceux qui n’ont pas renié leur enfance et qui à dix ans ont découvert à la fois l’amour et la séparation… ». Si cette dédicace ouvre le dernier court métrage de Georges Franju, La première nuit, elle trouve aussi un écho certain dans le film de Solange Martin. - Bartlomiej Woznica
1994 : Clermont-Ferrand « Festival international du Court Métrage » : Participation 1993 : Aix-en-Provence « Festival tous courts » : Prix du jury Gardanne « Festival cinéma d'automne » : Grand prix Pantin « Festival du film "Côté court" » : Mention du jury de la presse Aix-en-Provence « Festival Tous Courts » : Participation
Films passerelles : Nue ; En rachâchant ; C’était pas la guerre

titre  réalisateur(s)  genre  pays  durée 
voir 13 ans Rudi Rosenberg comédie France 00:10:00
voir 13 figures de Sarah Beauchesne au 71, rue Blanche Véronique Aubouy, Christophe Boutin France 00:04:00
voir 200 000 fantômes (Nijuman no borei) Jean-Gabriel Périot France 00:10:00
voir A tes amours Olivier Peyon France 00:06:00
voir Aglaée Rudi Rosenberg France 00:20:00
voir Aïssa Clément Tréhin-Lalanne drame France 00:08:00
voir Allan Frédéric Azar France 00:08:00
voir American football Morgan Simon comédie France 00:25:00
voir Amsterdam Philippe Etienne France 00:20:00
voir Au bout du monde Konstantin Bronzit France 00:07:27
voir Babel Hendrick Dusollier France 00:16:00
voir Barres Luc Moullet France 00:15:00
voir Be quiet Sameh Zoabi France 00:20:00
voir Beauduc Laurent Teyssier comédie dramatique France 00:13:20
voir Belle gueule Emma Benestan comédie dramatique France 00:25:00
voir Blind spot Johanna Bessiere, Nicolas Chauvelot, Olivier Clert, Cécile Dubois Herry, Yvon Jardel, Simon Rouby comédie dramatique France 00:04:00
voir Bonne nuit Valéry Rosier France 00:18:00
voir Bonne nuit Malik Bruno Danan France 00:15:00
voir C’était pas la guerre Alexandrine Brisson France 00:27:00
voir Carlitopolis Luis Nieto France 00:03:00
voir Ce n’est pas un film de cow-boys Benjamin Parent France 00:12:00
voir Chamonix Valérie Mrejen France 00:12:00
voir Chaque jour et demain Fabrice Main France 00:13:00
voir Charles Péguy au lavomatic Chantal Richard France 00:15:00
voir Chat Philippe Lasry comédie dramatique France 00:15:00
voir Chère grand-mère Patrice Dubosc France 00:18:00
voir Cheveu Julien Hallard France 00:18:00
voir Clean time (Le soleil en plein hiver) Didier Nion France 00:26:00
voir Coagulate Mihai Grecu France 00:06:00
voir Cousines Lyes Salem France 00:31:00
voir Cyclope de la mer (Le) Philippe Jullien France 00:13:00
voir Dimanche soir Solange Martin France 00:05:00
voir Do you have the shine ? Johan Thurfjeil Suède 00:05:00
voir Dounouia (La vie) Olivier Broudeur, Anthony Quéré France 00:20:00
voir Droit chemin (Le) Mathias Gokalp France 00:12:00
voir Du soleil en hiver Samuel Collardey France 00:17:00
voir Edmond était un âne Franck Dion comédie dramatique 00:15:00
voir Émilie Muller Yvon Marciano France 00:20:00
voir En rachâchant Danièle Huillet, Jean-Marie Straub France 00:07:00
voir Ennemis intérieurs Sélim Azzazi drame France 00:28:00

| 1 | 2 | 3 | 4 |

classement partitre  réalisateurs durée