Accueil > DCLV

Retour à : Plein air Retour à : Séances Spéciales Retour à : DCLV

Rechercher

DCLV : Edmond était un âne

Franck Dion
00:15:00
Court métrage
animation
comédie dramatique
Tous publics
Edmond n’est pas comme les autres. Petit homme discret, marié à une femme attentionnée et employé efficace, il n’en ressent pas moins pleinement sa différence. Lorsque des collègues, par moquerie, l’affublent d’un bonnet d’âne, il a soudainement la révélation de sa vraie nature...
Bérangère Bonvoisin, Benoist Brione, Patrick Bouchitey, Gaëtan Gallier
Scénario : Franck Dion Image et montage : Franck Dion Musique : Pierre Caillet Son : Pierre-Yves Drapeau, Serge Boivin Animation : Gilles Cuvelier, Gabriel Jacquel, Samuel Guénolé, Claire Trollé
Papy3D Productions
2012
DCLV
2013
VF
[Voir le site du film->http://www.edmondwasadonkey.com/film_fr.html]
C’est sans doute son extrême douceur, son humilité, mais aussi son caractère complexe, et le décalage que cela entraine pour lui par rapport au monde, qui pousse le personnage d’Edmond au suicide. Edmond est un petit homme sans grand rêve, vivant avec son épouse un amour sans excès, il est apprécié par son chef de service et raillé par ses collègues pour son caractère studieux et peu enjoué. Il a organisé sa vie autour d’éléments simples, ne laissant d’espace aux petits bonheurs personnels. L’environnement grisâtre dans lequel il vit évoque aussi bien les villes modernes bâties autour du travail (comme celle du bloc de l’est) qu’une ville futuriste et imaginaire où tout serait conçu autour d’une seule fonction de l’être humain : le travail, et le trajet qui l’y amène. Ce quotidien va être modifié par une irruption de fantastique, lorsqu’Edmond se découvre, dans le reflet d’un miroir, affublé d’un bonnet d’âne. Ce n’est pas dans la vengeance qu’il va trouver un réconfort, mais bien plutôt dans un changement de peau : Edmond se révèle à lui-même être un âne. L’enjeu du film alors : comment cette prise de conscience va modifier le comportement d’Edmond ? Jusque là, il n’était que le reflet de la petitesse de la vie qui l’entoure, en particulier face à ses collègues qui se moquaient de lui. Il était réellement différent : petit de taille, bouc émissaire idéal, tendrement méconnu par son épouse, étonnement méticuleux dans son travail fade. Un personnage sans révolte, qui fait comme il peut avec le monde autour de lui, « un monde de chevaux » comme le signale le réalisateur Franck Dion dans un entretien. La transformation assumée de son être va l’amener à s’éloigner de cet univers qui ne lui correspond pas. Ce récit est mis en scène avec la technique de l’animation en 3 dimensions. Dessins, marionnettes en volume, décors sont travaillés et animés par le biais d’outils informatiques, et l’animation peut être extrêmement décomposée, lente et précise. Franck Dion explique que cette technique est idéale pour donner vie au personnage flegme, rêveur, doux, aux réactions lentes et même maladives. Le caractère du personnage, ses pathologies, sa métamorphose, l’aspect irréel des décors font bien de Edmond était un âne un film fantastique, répondant aux codes du genre (que ce soit en littérature ou au cinéma) : intrusion de l’étrangeté dans le quotidien, personnage en marge, conclusion irréelle (la solution du suicide n’est qu’une illusion) mise en scène de façon féérique par l’apparition à ce moment-là de la couleur. Le quotidien d’Edmond transformé par cette révélation se perçoit aussi bien dans les commentaires en voix off de ses proches pleins d’incompréhension, que par l’attachement que Franck Dion porte aux détails de la vie de tous les jours (comme par exemple l’envie d’Edmond de changer de statut sur sa carte d’identité). - Sébastien Ronceray
Nommé pour le César du Meilleur Film d’Animation 2013 Nommé aux Prix Ecrans Canadiens 2013 - Catégorie Court Métrage d’Animation Nommé aux Lutins du Court Métrage 2013 - Catégorie Animation 2013 : Bordeaux « Festival Européen du Court Métrage » : Prix du Jury et Prix du Public Dresde « Festival International du court métrage » : Goldener Reiter du Public et Goldener Reiter du Jury Jeune Roanne « Festival Ciné Court Animé » : Prix national Saguenay « Festival Regard sur le court métrage » : Grand Prix National et Prix du meilleur scénario Sydney « International Film Festival Flickerfest » Meilleure Animation Internationale 2012 : Moncton « Festival International du cinéma francophone en Acadie » : Prix du meilleur court métrage international
Films passerelles : Manque de preuves ; Le dimanche de la mamma ; Tous les enfants s’appellent Dominique

titre  réalisateur(s)  genre  pays  durée 
voir 13 ans Rudi Rosenberg comédie France 00:10:00
voir 13 figures de Sarah Beauchesne au 71, rue Blanche Véronique Aubouy, Christophe Boutin France 00:04:00
voir 200 000 fantômes (Nijuman no borei) Jean-Gabriel Périot France 00:10:00
voir A tes amours Olivier Peyon France 00:06:00
voir Aglaée Rudi Rosenberg France 00:20:00
voir Aïssa Clément Tréhin-Lalanne drame France 00:08:00
voir Allan Frédéric Azar France 00:08:00
voir American football Morgan Simon comédie France 00:25:00
voir Amsterdam Philippe Etienne France 00:20:00
voir Au bout du monde Konstantin Bronzit France 00:07:27
voir Babel Hendrick Dusollier France 00:16:00
voir Barres Luc Moullet France 00:15:00
voir Be quiet Sameh Zoabi France 00:20:00
voir Beauduc Laurent Teyssier comédie dramatique France 00:13:20
voir Belle gueule Emma Benestan comédie dramatique France 00:25:00
voir Blind spot Johanna Bessiere, Nicolas Chauvelot, Olivier Clert, Cécile Dubois Herry, Yvon Jardel, Simon Rouby comédie dramatique France 00:04:00
voir Bonne nuit Valéry Rosier France 00:18:00
voir Bonne nuit Malik Bruno Danan France 00:15:00
voir C’était pas la guerre Alexandrine Brisson France 00:27:00
voir Carlitopolis Luis Nieto France 00:03:00
voir Ce n’est pas un film de cow-boys Benjamin Parent France 00:12:00
voir Chamonix Valérie Mrejen France 00:12:00
voir Chaque jour et demain Fabrice Main France 00:13:00
voir Charles Péguy au lavomatic Chantal Richard France 00:15:00
voir Chat Philippe Lasry comédie dramatique France 00:15:00
voir Chère grand-mère Patrice Dubosc France 00:18:00
voir Cheveu Julien Hallard France 00:18:00
voir Clean time (Le soleil en plein hiver) Didier Nion France 00:26:00
voir Coagulate Mihai Grecu France 00:06:00
voir Cousines Lyes Salem France 00:31:00
voir Cyclope de la mer (Le) Philippe Jullien France 00:13:00
voir Dimanche soir Solange Martin France 00:05:00
voir Do you have the shine ? Johan Thurfjeil Suède 00:05:00
voir Dounouia (La vie) Olivier Broudeur, Anthony Quéré France 00:20:00
voir Droit chemin (Le) Mathias Gokalp France 00:12:00
voir Du soleil en hiver Samuel Collardey France 00:17:00
voir Edmond était un âne Franck Dion comédie dramatique 00:15:00
voir Émilie Muller Yvon Marciano France 00:20:00
voir En rachâchant Danièle Huillet, Jean-Marie Straub France 00:07:00
voir Ennemis intérieurs Sélim Azzazi drame France 00:28:00

| 1 | 2 | 3 | 4 |

classement partitre  réalisateurs durée