Accueil > DCLV

Retour à : Plein air Retour à : Séances Spéciales Retour à : DCLV

Rechercher

DCLV : Obras

Hendrick Dusollier
00:12:00
Court métrage
animation, documentaire
Tous publics
Obras propose, en un unique plan-séquence, un voyage dans le temps et l'espace, une déambulation poétique, graphique et sonore qui traduit visuellement les mutations urbaines, sauvages et irréversibles, à travers la destruction / reconstruction de Barcelone.
Eva Garcia
Scénario : Hendrick Dusollier Image : Hendrick Dusollier Son : Jean-François Viguié Musique : Jean-François Viguié
Autour de Minuit Production
France
2004
DCLV
2009
VF
Le mot espagnol « Obras » a un double sens, il signifie dans le même temps chantier et œuvre d’art. Le film propose une synthèse de ces deux notions. Quels éléments de ce film peuvent se rattacher à chacune d’entre elles ? Quels parallèles pouvez-vous faire entre ces deux significations ? Le film a un coté attraction foraine. On pense évidemment aux montagnes russes ou au train fantômes. La séquence souterraine renforce cette impression, puisque la caméra, après avoir plonger à la verticale dans une trappe, passe de pièce en pièce comme le visiteur d’une attraction assis dans son chariot. C’est une figure que l’on retrouve fréquemment dans le cinéma contemporain. Ainsi dans Star Wars (1977, Georges Lucas) ou dans Spider Man (2002, Sam Raimi) ou encore dans Destination finale 3 (2006, James Wong). Mais alors que dans les films, c’est le coté spectaculaire qui prime, cette exploration, sans limite apparente, du temps et de l’espace prend ici un autre sens. Quel est la particularité du film quant au nombre de plan qui compose l’exploration de la ville qu’il nous propose ? Que signifie d’après vous l’utilisation de cette figure du cinéma qu’on appelle le plan-séquence dans ce film ? Obras s’inscrit dans une histoire du cinéma ponctué par de nombreuses œuvres où la ville est le personnage principal. Du Metropolis (1926) de Fritz Lang au Dark City (1996) d’Alex Proyas, en passant par Brazil (1985) de Terry Gilliam ou Blade Runner(1982) de Ridley Scott, la ville est présentée comme un univers sombre qui nie l’individu. Quelles en sont les raisons d’après vous ? Quelle place le film ménage-t-il à l’humain ? Connaissez-vous des films qui présentent un visage différent de l’urbanité ? Les murs de la ville porte la mémoire des individus qui y ont vécus. Mais on y voit se mêler des éléments de la vie quotidienne et des extraits de films. Comme si la mémoire était autant portée par la matérialité des choses que par le cinéma. A quel genre rattacheriez-vous ce film ? Documentaire, film expérimental, poème visuel… Quels liens pouvez-vous créer entre le film et le couple mémoire-oubli ?
2004 : Vila do Condé (Portugal) "Festival international du film court" Londres (Grande-Bretagne) "Festival international du film" Berlin (Allemagne) "Festival international du court métrage" Rome (Italie) "Arcipelago" Best Digital Video Short Film Pantin "Festival du film court "Côté court"" Saint-Pétersbourg (Russie) "Festival international du film" Best Debut Film Lyon "Festival international cinéma nouvelle génération" Valence (Espagne) "Valence" Gardanne "Festival cinéma d'automne" : mention spéciale du jury Brest "Festival européen du film court de Brest" : mention spéciale du jury Villeurbanne "Festival du film court" prix de la Région Rhône-Alpes Cabrières d'Avignon "Festival Court c'est court" Dijon "Fenêtres sur courts" : prix Marcœur (film le plus novateur) Paris "Paris tout court - Festival International du Film Court de Paris" : prix de la première œuvre Vendôme "Festival du film de Vendôme" 2005 : Angers "Festival Premiers plans" : prix de la création musicale Paris "Les lutins du court métrage" meilleurs effets spéciaux Rennes ""Travelling" Festival de cinéma de Rennes" Paris "Les lutins du court métrage" : meilleure musique originale Paris "Les lutins du court métrage" : meilleur film d'animation Vélizy-Villacoublay "Festival du court métrage" : mention du jury "1ere oeuvre" Paris "Festival Silhouette" Aubagne "Festival international du film d'Aubagne" : grand prix de la meilleure création sonore La Ciotat "Best of short films festival" Toulouse "Séquence court-métrage" 2006 : Paris "Festival Némo" Aix-en-Provence "Festival tous courts"
Films passerelles : Irinka et Sandrinka, Gbanga-Tita

titre  réalisateur(s)  genre  pays  durée 
voir Erémia, Erèmia Olivier Broudeur, Anthony Quéré France 00:12:00
voir Espace Eléonor Gilbert France 00:14:45
voir Eut-elle été criminelle… Jean-Gabriel Périot France 00:09:00
voir Fais croquer Yassine Qnia France 00:22:00
voir Fard David Alapont, Luis Briceno France 00:13:00
voir Final Irène Jouannet France 00:14:00
voir Foutaises Jean-Pierre Jeunet comédie France 07:00:00
voir Gagarine Fanny Liatard, Jérémy Trouilh comédie dramatique France 00:16:00
voir Gbanga-Tita Thierry Knauff Belgique 00:07:00
voir Guy Moquet Demis Herenger comédie dramatique France 00:29:54
voir Herbe collée à mes coudes respire le soleil (L’) Jérôme Descamps France 00:06:00
voir Heureux anniversaire Pierre Etaix, Jean-Claude Carrière comédie France 00:12:00
voir Histoire tragique avec fin heureuse (História trágica com final feliz) Regina Pessoa France 00:08:00
voir Il était une fois l’huile Vincent Paronnaud alias Winshluss France 00:15:00
voir Il fait beau dans la plus belle ville du monde Valérie Donzelli France 00:12:00
voir Irinka et Sandrinka Sandrine Stoïanov France 00:17:00
voir J’ai pris la foudre Laurent Larivière France 00:20:00
voir Je m’appelle Stéphane Elmadjian France 00:17:00
voir Jean-Fares Lyes Salem comédie France 00:10:00
voir Jeune Fauve (Le) Jérémie Dubois comédie dramatique France 00:24:45
voir Jeunesses françaises Stéphan Castang France 00:19:00
voir Kracivy Parij Raphaël Girardot comédie France 00:12:00
voir L’hiver est proche Hugo Chesnard drame France 00:14:00
voir La course nue Benoît Forgeard comédie France 20:30:00
voir La falaise Faouzi Bensaïdi France 00:18:00
voir La leçon de guitare Martin Rit France 00:17:00
voir La leçon de natation Danny De Vent France 00:10:00
voir La meilleure façon de tracer L'Amicale du réel France 00:12:00
voir La pelote de laine Fatma Zohra Zamoum France 00:14:00
voir La Traversée Maeva Poli France 00:12:00
voir Le bleu du ciel Christian Dor France 00:28:00
voir Le dimanche de la mamma Mario Caniglia France 00:11:00
voir Le p’tit bal Philippe Découflé France 00:04:00
voir Le petit dragon Bruno Collet France / Suisse 00:08:00
voir Le Poirier John Mc Ilduff comédie dramatique France 00:12:00
voir Leave not a Cloud Behind Pablo Gonzalez France 00:07:00
voir Les fantômes de l’usine Brahim Fritah France 00:08:10
voir Les mains Christophe Loizillon France 00:20:00
voir Lettre (La) Michel Gondry France 00:13:00
voir Lisa Lorenzo Recio France 00:19:00

| 1 | 2 | 3 | 4 |

classement partitre  réalisateurs durée