Accueil > DCLV

Retour à : Plein air Retour à : Séances Spéciales Retour à : DCLV

Rechercher

DCLV : Babel

Hendrick Dusollier
00:16:00
Court métrage
fiction
Tous publics
Depuis les montagnes célestes jusqu’au sommet des tours de Shanghai, deux jeunes paysans quittent leur village pour rejoindre la mégapole.
Xiao Peng, Tian Chao, Zhang Chi
Scénario : Hendrick Dusollier Image : Hendrick Dusollier, Maria Roche Montage : Hendrick Dusollier Musique : Jean-François Viguié
StudioHDK Productions
France
2010
DCLV
2013
VF
[Voir la fiche du film et la bande annonce sur le site de Studio HK->http://www.studiohdk.com/fr/accueil/babel#.VNs4ekIdtvQ] [Voir la fiche du film sur le site de Bref Magazine->http://www.brefmagazine.com/pages/extraits.php?id_texte=415&rubrique=page_extrait&archive=oui]
Babel est construit autour du rapport entre l’humain et la ville. L’architecte Jean Nouvel, impressionné par le film de Hendrick Dusollier, perçoit que « Babel est une vision apocalyptique de Shanghai, où la beauté plastique des images est mise en relation avec un monde inhumain ». La singularité de l’univers de ce film est due à l’utilisation d’images de synthèse réalisées sur ordinateur, mêlées à des prises de vue réelles filmées à Shanghai. Ce mélange nous plonge dans un monde étrange. Le réalisateur a tenté cette expérience particulière d’entrelacer différentes natures d’images afin de nous raconter un voyage dans le temps et dans l’espace. Les deux personnages principaux de Babel, un couple, sont des « Mingongs » (paysans quittant les campagnes pour aller à la ville chercher du travail). Ils vont traverser un territoire qu’ils découvrent (la Chine contemporaine), et en même temps faire un voyage dans le temps : de la campagne traditionnelle vers la modernité de la mégapole. Dans ce film, sans dialogue, la caméra circule dans des décors étonnants. Les déplacements de la caméra (latéraux, des bas en haut, d’avant en arrière) accompagnent ceux des personnages. Les travellings permettent aux spectateurs de découvrir les différentes étapes de ce trajet, ainsi que les changements à la fois brutaux et mélancoliques d’une géographie en pleine mutation. Le principe du film est de nous faire ressentir des perturbations visuelles et sonores dues aux mutations violentes du paysage. La ville nous est décrite comme un territoire barbare, obéissant tout autant aux lois de l’agitation capitaliste ultrarapide qu’à un communisme rigide. La référence à la Tour de Babel correspond aussi bien à l’aspect démesuré de l’entreprise de mutation urbaine que connaît Shanghai qu’au caractère tyrannique de ce développement. À un rythme effréné, la tradition cède violemment face à la modernité qui ne laisse que peu de place à l’humain. Pourtant, restent les sentiments des deux protagonistes. Dans cette histoire d’amour, tragique et sombre, elle part vers la ville, il ira la rejoindre ne pouvant vivre sans elle. Il deviendra alors un anonyme dans la grande ville fourmillante. Par leur intermédiaire, Babel se place entre le récit intime et la science-fiction. Ce couple est le moteur de l’histoire, et devient notre guide. Elle en haut, lui en bas, ils ne se voient plus mais arrivent toutefois à sentir leur présence. C’est par eux que nous découvrons les aberrations de cette ville qui nous est présentée de manière organique, presque autonome, douée d’une vie propre. Véritable personnage du film, elle écrase les habitants, et devient une sorte de Moloch (en écho à la machine monstrueuse du film Metropolis réalisé par Fritz Lang en 1926) réclamant toujours plus d’effort aux humains et se nourrissant de leur sueur pour continuer à se développer, à s’agrandir. Le caractère allégorique, voire quasi mythologique, de ce film fait de Babel une critique universelle de la course effrénée vers une forme de modernité mettant de côté les individus qui y contribuent.- - Sébastien Ronceray
2011 : Tiburon « International Film Festival » : Prix du Meilleur Film d’Animation Paris « MyFrenchFilmFestival » : Prix du Meilleur Court-métrage Evreux « Festival International du Court Métrage de Normandie » : Prix du Jury + 3 Mentions Spéciales (Scénario, Son, Montage) Sydney « Flickerfest International Film Festival » : Prix de la Meilleure Production Numérique Paris « Les lutins du court métrage » : Lutin des Meilleurs Effets Spéciaux 2010 : Bilbao « ZINEBI International Film Festival » : Prix du Meilleur Film d’Animation Guanajuato « International Film Festival » : Prix du Meilleur Film d’Animation
Films passerelles : Manque de preuves ; La course nue ; Jeunesses françaises

titre  réalisateur(s)  genre  pays  durée 
voir La leçon de guitare Martin Rit France 00:17:00
voir Du soleil en hiver Samuel Collardey France 00:17:00
voir Irinka et Sandrinka Sandrine Stoïanov France 00:17:00
voir Babel Hendrick Dusollier France 00:16:00
voir Taxi Wala Lola Frederich France 00:16:00
voir Gagarine Fanny Liatard, Jérémy Trouilh comédie dramatique France 00:16:00
voir Rhapsody Constance Meyer France 00:15:20
voir Sole entre l’eau et le sable (La) Angèle Chiodo France 00:15:00
voir Edmond était un âne Franck Dion comédie dramatique 00:15:00
voir Résistance aux tremblements Olivier Hems France 00:15:00
voir Bonne nuit Malik Bruno Danan France 00:15:00
voir Il était une fois l’huile Vincent Paronnaud alias Winshluss France 00:15:00
voir Barres Luc Moullet France 00:15:00
voir Petite lumière Alain Gomis France 00:15:00
voir Charles Péguy au lavomatic Chantal Richard France 00:15:00
voir Chat Philippe Lasry comédie dramatique France 00:15:00
voir Espace Eléonor Gilbert France 00:14:45
voir Sarah Kadija Leclere France 00:14:00
voir Final Irène Jouannet France 00:14:00
voir La pelote de laine Fatma Zohra Zamoum France 00:14:00
voir Skhizein Jérémy Clapin France 00:14:00
voir Molii Mourad Boudaoud, Carine May, Yassine Qnia, Hakim Zouhani comédie France 00:14:00
voir L’hiver est proche Hugo Chesnard drame France 00:14:00
voir Beauduc Laurent Teyssier comédie dramatique France 00:13:20
voir Lettre (La) Michel Gondry France 00:13:00
voir Fard David Alapont, Luis Briceno France 00:13:00
voir Cyclope de la mer (Le) Philippe Jullien France 00:13:00
voir Walking on the Wild Side Dominique Abel, Fiona Gordon Belgique 00:13:00
voir Sous tes doigts Marie-Christine Courtès comédie dramatique France 00:13:00
voir Chaque jour et demain Fabrice Main France 00:13:00
voir Sous la lame de l’épée Hélier Cisterne comédie dramatique France 00:12:30
voir Kracivy Parij Raphaël Girardot comédie France 00:12:00
voir Le Poirier John Mc Ilduff comédie dramatique France 00:12:00
voir Erémia, Erèmia Olivier Broudeur, Anthony Quéré France 00:12:00
voir Open the door please Joana Hadjithomas, Khalil Joreige France 00:12:00
voir Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois France 00:12:00
voir Droit chemin (Le) Mathias Gokalp France 00:12:00
voir Passeur (Le) Danielle Arbid France 00:12:00
voir La meilleure façon de tracer L'Amicale du réel France 00:12:00
voir Il fait beau dans la plus belle ville du monde Valérie Donzelli France 00:12:00

| 1 | 2 | 3 | 4 |

classement partitre  réalisateurs durée