Accueil > DCLV

Retour à : Plein air Retour à : Séances Spéciales Retour à : DCLV

Rechercher

Séances Spéciales & DCLV : Sole entre l’eau et le sable (La)

Angèle Chiodo
00:15:00
Court métrage
fiction
Tous publics
La sole est asymétrique. Elle a les deux yeux du même côté. Son cheminement évolutif est sujet à débat. La métamorphose s'est-elle opérée sur plusieurs générations… ?
Colette Macret
Scénario : Agnès Chiodo Image : Angèle Chiodo Montage : Angèle Chiodo Musique : Julien Carton Son : Christian Phaure, Fabrice Gérardi Voix Off : Angèle Chiodo
E.N.S.A.D.
France
2012
Séances Spéciales,DCLV
2015
VF
[Voir l’entretien avec Angèle Chiodo->http://www.passeursdimages.fr/paroles-de-realisateurs-angele-chiodo.html] [Ecouter l’entretien radiophonique avec Angèle Chiodo aux Rencontres Henri Langlois 2012->https://www.youtube.com/watch?v=v0pM38jmUCQ&feature=youtu.be]
Née en 1986, Angèle Chiodo a étudié le graphisme à l'ÉSAA Duperré et le cinéma d'animation aux Arts Décoratifs de Paris. Elle enseigne les arts plastiques au collège Saint-Gabriel de Bagneux. Elle fait partie du Collectif Babouchka, qui regroupe collectif d'animateurs, réalisateurs, illustrateurs, scénographes et designer graphique.
Angèle Chiodo a réalisé ce film farfelu alors qu’elle finissait ses études à l’école des Arts décoratifs à Paris. Son idée était de réaliser un documentaire sur sa grand-mère, non pas en la faisant parler de sa vie ou de ses envies, mais en restituant ce qui l’a toujours touché en elle (son humour, son sens de la dérision) tout en ne voulant pas être dans une forme trop intimiste. Elle a donc cherché, sous la forme d’un pastiche de film scientifique, à raccorder sa grand-mère avec un élément autre, lui permettant, par le biais de cette confrontation amusée, de l’approcher sans trop la dévoiler. Comme sa grand-mère reste un secret pour elle, elle a choisi de l’aborder comme on étudie un mystère. Cette approche permet à la réalisatrice d’ourler finement un portrait de cette femme octogénaire, vivant seule, semble-t-il retirée (en tout cas, elle n’est filmée que chez elle). Le prétexte "scientifique" (et mystérieux) trouvé par Angèle Chiodo est le suivant : comment se fait-il que la position des yeux de la sole se transforme au cours de sa vie, faisant de ce poisson le seul qui soit asymétrique ? Ce choix n’est pas du au hasard : la sole est un animal d’un autre âge, vivant dans un écosystème très précis (environnement particulier, écologie adaptée) et subissant donc une métamorphose physique. Comme sa grand-mère, filmée dans son habitacle naturel (son appartement vieillot) dans lequel elle semble vivre simplement malgré son grand âge. Ce que vient faire sa petite fille : mettre du désordre dans ces habitudes, lui proposer de jouer avec elle, l’inciter à répondre face à ses expériences étranges de mises en scène décalées, dénicher ses particularités, faire entendre son humour ("je peux passer, avant de trépasser ?" dit à un moment la vielle dame). Comme un scientifique le ferait, la réalisatrice plonge dans les profondeurs pour la saisir, la cerner, l’observer, la faire réagir et parler… Parmi le désordre mis en place par Angèle Chiodo (que l’on entend dialoguer avec sa grand-mère, et parfois la diriger), il y a ces objets qui s’animent, d’étranges costumes simulant poissons et autres mascarades, des objets du quotidien utilisés de manière détournée. Tous ces éléments s’apparentent à des jeux, dont la jeune fille donne les règles à sa grand-mère, qui s’y prête sans toujours bien les comprendre. Cet aspect ludique, imprégné d’une bonne part d’improvisation, renforce la relation et les échanges entre les deux femmes. La forme du film, mêlant animation, prises de vue directes, moments mis en scène et d’autres plus improvisés, permet à la réalisatrice d’accentuer l’aspect caméléon de sa grand-mère. Ni documentaire, ni tout à fait fiction, ce film nage non seulement entre deux espaces (l’appartement et les fonds marins, ou déjà dans le titre le sable et l’eau) mais aussi entre deux temporalités : l’animation, qui nécessite beaucoup de concentration dans la durée ; la prise de vue réelle se jouant plus de l’imprévu et de la spontanéité. Dans ce microcosme quotidien, La sole entre l’eau et le sable ressemble à une sorte de fable moderne. - Sébastien Ronceray
2012 : Clermont-Ferrand « Festival international du court métrage » : Prix Spécial du jury & mention spéciale du jury jeune Toulouse « Festival Tolosa Tourne » : Prix du public Animation Nantes « Festival La Semaine Tout Courts » Prix du public les Décalés du court Charleville-Mézières « La pellicule ensorcelée » : Élu film des spectateurs Parme « Collechio Video Film Festival » : Prix du public Paris « Festival Silhouette » : Prix Spécial du jury & prix du jury jeune Poitiers « 35ème Rencontres Henri Langlois « : Prix découverte de la critique française Lausanne « La nuit du court » : Prix du jury des jeunes Belo Horizonte «14th International Film Festival » : Prix du Jury du meilleur film court Bruz « Festival National du film d'animation » : Grand prix du film de fin d'études
Films passerelles : Plastic and Glass ; Il était une fois l’huile

titre  réalisateur(s)  genre  pays  durée 
voir La leçon de guitare Martin Rit France 00:17:00
voir Du soleil en hiver Samuel Collardey France 00:17:00
voir Irinka et Sandrinka Sandrine Stoïanov France 00:17:00
voir Babel Hendrick Dusollier France 00:16:00
voir Taxi Wala Lola Frederich France 00:16:00
voir Gagarine Fanny Liatard, Jérémy Trouilh comédie dramatique France 00:16:00
voir Rhapsody Constance Meyer France 00:15:20
voir Sole entre l’eau et le sable (La) Angèle Chiodo France 00:15:00
voir Edmond était un âne Franck Dion comédie dramatique 00:15:00
voir Résistance aux tremblements Olivier Hems France 00:15:00
voir Bonne nuit Malik Bruno Danan France 00:15:00
voir Il était une fois l’huile Vincent Paronnaud alias Winshluss France 00:15:00
voir Barres Luc Moullet France 00:15:00
voir Petite lumière Alain Gomis France 00:15:00
voir Charles Péguy au lavomatic Chantal Richard France 00:15:00
voir Chat Philippe Lasry comédie dramatique France 00:15:00
voir Espace Eléonor Gilbert France 00:14:45
voir Sarah Kadija Leclere France 00:14:00
voir Final Irène Jouannet France 00:14:00
voir La pelote de laine Fatma Zohra Zamoum France 00:14:00
voir Skhizein Jérémy Clapin France 00:14:00
voir Molii Mourad Boudaoud, Carine May, Yassine Qnia, Hakim Zouhani comédie France 00:14:00
voir L’hiver est proche Hugo Chesnard drame France 00:14:00
voir Beauduc Laurent Teyssier comédie dramatique France 00:13:20
voir Lettre (La) Michel Gondry France 00:13:00
voir Fard David Alapont, Luis Briceno France 00:13:00
voir Cyclope de la mer (Le) Philippe Jullien France 00:13:00
voir Walking on the Wild Side Dominique Abel, Fiona Gordon Belgique 00:13:00
voir Sous tes doigts Marie-Christine Courtès comédie dramatique France 00:13:00
voir Chaque jour et demain Fabrice Main France 00:13:00
voir Sous la lame de l’épée Hélier Cisterne comédie dramatique France 00:12:30
voir Kracivy Parij Raphaël Girardot comédie France 00:12:00
voir Le Poirier John Mc Ilduff comédie dramatique France 00:12:00
voir Erémia, Erèmia Olivier Broudeur, Anthony Quéré France 00:12:00
voir Open the door please Joana Hadjithomas, Khalil Joreige France 00:12:00
voir Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois France 00:12:00
voir Droit chemin (Le) Mathias Gokalp France 00:12:00
voir Passeur (Le) Danielle Arbid France 00:12:00
voir La meilleure façon de tracer L'Amicale du réel France 00:12:00
voir Il fait beau dans la plus belle ville du monde Valérie Donzelli France 00:12:00

| 1 | 2 | 3 | 4 |

classement partitre  réalisateurs durée