Mireuil-La Rochelle : Subjectif cinéma

2009
Nouvelle-Aquitaine
La Rochelle
Mireuil
Moins de 13 ans, Adolescents, Adultes
00:35:18
Astrolabe, Festival International du Film de La Rochelle, Momentum
GDF Suez, Caisse des dépôts, Swiss Films, l'Astrolabe, Passeurs d'images, Centre culturel de Mireuil La Rochelle
Film atelier Passeurs d'images
Philippe Gauthier
Pierre-Yves Borgeaud
Awa Bousso, François Brulé, Victor Brulé, Axel Couturier, Adèle Diop, Aminata Diop, Anne-Marie Gawinkowski, Dominique-Pierre Lafarge
du 23 au 17 février 2009
Fiction
Pierre-Yves Borgeaud donne la parole aux habitants du quartier de Mireuil à La Rochelle, les invitant à venir jouer devant la caméra un passage de leur film préféré. Plus d'une quarantaine d'amateurs, dans le meilleur sens du terme, viennent parler d'eux en parlant cinéma.
En juillet 2008, lors du Festival de La Rochelle, un groupe de jeunes du quartier de Mireuil a rencontré Pierre-Yves Borgeaud, et ensemble ils ont travaillé sur une idée de scénario. _ _ Après les vacances d'été, le réalisateur a choisi de donner une contrainte au film afin de guider davantage les jeunes. L'idée de filmer un "casting" est ressortie des différentes rencontres qui ont été organisées. _ En parallèle, un cycle de trois stages de pratique cinématographique a été ouvert pour que des jeunes puissent venir se sensibiliser au cadrage, à la prise de son, à l'écriture du script... Ces ateliers ont été conduits par Philippe Gauthier et ont accueilli 5 jeunes de 8 à 15 ans, ainsi que 3 adultes. _ Pendant les vacances d'hiver, du 23 au 27 février 2009, le tournage s'est déroulé à l'Astrolabe, avec le réalisateur et le groupe de jeunes qui avait suivi les ateliers. Ces derniers ont assisté Pierre-Yves Borgeaud, puisqu'ils ont cadré avec la seconde caméra de tournage, fait la prise de son, le scripte, et ont filmé le making of du tournage. _ _ "{Avec les jeunes participants de l'atelier vidéo de l'Astrolabe, l'idée émerge de réaliser un film qui donnerait la parole aux habitants de Mireuil, en les invitant à venir jouer un passage de leur film préféré devant la caméra. Plus d'une quarantaine répondent à l'appel, de tous âges, de tous les genres. Saisissant dans un dispositif minimal ce que ces cinéphiles inattendus nous offrent, le film au final apparaît comme une déclaration d'amour polyphonique au septième art, mais aussi, en projetant sur les grands écrans du centre ville ces visages de la périphérie, il se fait pont, lien, passage. N'est-ce pas là une des missions du cinéma ?}" _ Pierre-Yves Borgeaud
cinéma, remake, séquence
Festival International du Film de La Rochelle, Rencontres vidéo jeunesse Poitou-Charentes, première partie séances plein air en Poitou-Charentes et RN 2010
Kyrnéa
France
oui
oui

Vidéo

Mireuil-La Rochelle : Subjectif cinéma