< >

Festival International de Films de Femmes de Créteil 2012

Créé en 1979, lieu témoin de débats historiques, le Festival International de Films de Femmes de Créteil est centré sur le cinéma de réalisatrices du monde entier qui, par leurs images, résistent, insistent, persistent et inventent de nouveaux espaces. Fidèle à ses engagements pour lutter contre toutes formes de discrimination, de race, de sexe, de culture, de classe sociale, le festival assume son double héritage envers le féminisme et l’action culturelle, en plaçant l’interrogation sur l’image et les modes de représentation au centre de ses réflexions.
Lors de la 34e édition du 30 mars au 8 avril 2012, deux PARCOURS DE CINEMA en festivals ont été menés en parallèle, la même journée, afin de répondre aux demandes des participants, quinze personnes âgées de 14 à 70 ans, qui n’étaient pas disponibles au même moment. Une visite été menée sur l’exposition « Images d’un Féminaire » et divers espaces du festival comme le centre de ressources Iris et le studio Agnès Varda.

Les groupes ont pu visionner des documentaires et des fictions (La sole, entre l’eau et le sable d’A. Chiodo et Notre école de M. Nicoara et M. Coca-Cozma, ou Fungus de C. Miller et Tue-moi d’E. Atef). A la sortie de la projection, ils ont voté pour les films en compétition puis certains ont assisté à un débat entre une réalisatrice et les spectateurs. Une partie du groupe a participé au générique des « Chroniques de Sofiane » pour l’émission n°6 de Festimages, la TV du festival.
Les divers aspects d’une interview ont été abordés avec un focus particulier sur le droit à l’image et l’utilisation d’un pseudonyme, procédé largement utilisé ensuite pour l’interview de Norma Guevara, la programmatrice du festival. Quant à l’interview prévue avec la réalisatrice Emily Atef, elle n’a pas pu se faire en raison d’un retard sur son planning ; les participants ont donc improvisé une interview entre eux, en forme de lettre à la réalisatrice.
Le montage des rushes a ensuite été réalisé par un professionnel en tenant compte des indications des participants, et ensuite affiné à nouveau après le visionnage d’un premier pré-montage. Une projection du film final a eu lieu dans les locaux de la structure sociale.

Ces PARCOURS DE CINÉMA en festivals ont été réalisés grâce à un partenariat du Festival International de Films de Femmes, de la Maison Pour Tous Bleuets-Bordières de Créteil et de KYRNÉA International / Passeurs d’images national.

Rencontre avec Norma Guevara, programmatrice du festival

Lettre à Emily Atef, réalisatrice