< >

Bourgogne-Franche-Comté

UDMJC

Karine FEUILLET / Laura DUFOUR
BP 63
2, rue de Bourges
21021 Dijon Cedex
Tél : 03 80 43 60 42 / Fax : 03 80 76 92 47
feuillet.karine chez wanadoo.fr / laura.dufour chez frmjc.org
www.frmjc-bourgogne.org

JPEG

L’UDMJC (Union départementale des MJC de Côte d’Or) coordonne en région Bourgogne, sous l’égide de la Fédération Régionale des MJC, le dispositif Passeurs d’images depuis 1996 (alors intitulé " un été au ciné-cinéville "). C’est sa capacité à animer un réseau dans le cadre de sa tournée cinématographique itinérante en milieu rural qui a conduit logiquement la Drac Bourgogne à lui confier cette mission. Offrir aux populations des communes rurales dépourvues de salles de cinéma une alternative aux seules images télévisuelles en leur permettant de découvrir dans la convivialité un aperçu de la production cinématographique mondiale, porteuse de loisir et de culture, tel est le credo de ce circuit de cinéma itinérant, qui participe en outre à l’aménagement du territoire sur le plan culturel.

Cinéma des champs, cinéma des villes, entre lesquels nous tendons des passerelles. C’est en privilégiant proximité et émotion que nous souhaitons rendre les films plus proches d’un public élargi : action culturelle cinématographique (formation, ateliers, court métrage, accompagnement des séances, accueil de jeunes spectateurs...) avec pour fondation la salle de projection et l’acte de programmation (difficile équation entre le principe de réalité et nos désirs de cinéma !). De cette délicate alchimie naît une dynamique où l’émotion va de pair avec la volonté de comprendre, d’apprendre et d’agir. Souhaitons que cette part d’utopie pénètre plus d’esprits encore...


PASSEURS D’IMAGES EN BOURGOGNE > HISTORIQUE

Un été au ciné est lancé pour la première fois en Bourgogne en 1994, dans une phase de préfiguration. Un comité de pilotage est créé, regroupant des représentants de la Préfecture, du FAS (Fonds d’Action Sociale) et de la DRE (Direction régional de l’équipement). François Campana est présent sur ces premières réunions et c’est la DRAC qui pilotera l’opération, avec le conseiller Ghislain Mille et le coordinateur Vincent Thabourey aux commandes. Le dispositif concerne alors 21 villes en Bourgogne, mais seuls 2 volets du dispositif (les contremarques et les séances plein air) sont proposés.

Dès 1996, la DRAC confie le dispositif à l’UDMJC 21 (Union départementale des maisons de jeunes et de la culture), qui nomme Franck Coupechoux coordinateur régional. L’UDMJC 21, déjà opérateur plein air sur le dispositif, a en outre prouvé sa capacité à animer et gérer un réseau départemental (notamment un circuit de cinéma itinérant) et à mettre en oeuvre des actions culturelles cinématographiques. Sa bonne connaissance des partenaires institutionnels et professionnels motive également cette délégation pour le suivi de ces actions. À partir de 1996, le nombre de villes se resserre quelque peu, au profit d’un meilleur maillage du territoire et de la mise en place d’ateliers et de séances spéciales, 3e volet du dispositif venant compléter ceux déjà existant. Parmi les partenaires décisifs à cette époque, le SGAR (secrétariat général pour les affaires régionales) est à citer, avec le soutien apporté par Yves Roquelet, qui, pour l’anecdote, deviendra plus tard le maire d’une petite commune rurale où seront organisés des séances de cinéma et des ateliers de pratique audiovisuelle.

Passeurs d’images offre aux participants une activité culturelle, éducative, conviviale essentielle pour la vitalité de la région.

Consulter les archives / focus de la région

INSTITUT RÉGIONAL DE L’IMAGE ET DU MULTIMÉDIA

Thierry ROUSSEAU
38, route nationale de Saint-Ylie
BP 203
39100 Dôle
Tél : 03 84 82 46 97 / Fax : 03 84 72 03 56
irimm chez hotmail.fr
www.irimm.com

L’Institut Régional de l’Image et du MultiMédia (IRIMM) a pour objectif de favoriser l’animation audiovisuelle et cinématographique à travers l’éducation et la promotion. Ses missions principales (hors "Passeurs d’images") :

  • coordination départementale de "Collège au cinéma" et d’"Ecole et cinéma" dans le Jura ;
  • interventions scolaires ;
  • formation ;
  • conseil aux collectivités ;
  • coproduction de documentaires et de fictions ;
  • accueil de tournages ;
  • réalisation.

Depuis 1994, l’IRIMM assure la coordination régionale d’Un été au ciné-Cinéville dispositif intitulé aujourd’hui Passeurs d’images.


PASSEURS D’IMAGES EN FRANCHE-COMTÉ > HISTORIQUE

Un été au ciné voit le jour en 1992, emmené par l’association "Cinémas d’aujourd’hui", structure porteuse du festival international de Belfort, "Entrevues". Trois villes participent à cette première édition : Belfort, Montbéliard et Dole.

La Base de loisirs de Malsaucy (où se déroule maintenant le festival des "Eurockéennes") accueille ses premiers visiteurs pour des séances en plein air sous les étoiles.

L’année du centenaire du cinéma (1995), Un été au ciné est coordonné par le Centre franc-comtois de Cinéma et s’agrandit en accueillant d’autres villes (9 villes participantes).

L’ouverture faite aux actions en milieu rural apporte une première réponse à cet oubli : l’image cinéma peut avoir un avenir en dehors des grands centres urbains.

Sous le signe de la rencontre, Passeurs d’images développe maintenant des invitations aux cinéastes d’aujourd’hui : de Christophe Loizillon à Charlotte Silvera en passant par Dominique Cabrera et Robin Renucci avec Sempre vivu (Toujours vivants)... Chaque ville a su s’approprier et développer le projet Passeurs d’images pour créer de nouvelles passerelles.

L’avenir nous appartient et tous ensemble avec les associations locales : "Cinéma d’aujourd’hui" à Belfort, MJC "Centre Image" à Montbéliard, collectif "Parlons Cap" à Pontarlier, MJC de Dôle, "Espace Villon" à Vesoul, "Espace Planoise" à Besançon et "Cinémas les 3 Républiques" à Champagnole et les salles de cinémas, nous devons réfléchir à œuvrer pour le futur.

Consulter les archives / focus de la région