DCLV : Be quiet

Sameh Zoabi
00:20:00
Court métrage
fiction
Tous publics
Alors qu'ils sont en route vers chez eux, à Nazareth, un petit garçon palestinien et son père sont confrontés à la tension politique et à la réalité militaire environnantes. Une atmosphère qui rejaillit sur la relation entre le père et le fils
Alaa Aghbariya, Mahmud Abu-Jazi, Alaa Aghbaryia, Mahmood Abu Jazi
Scénario : Sameh Zoabi Image : Pierre Befve Montage : Gladys Joujou Son : Philippe Lecœur
Méroé Films
France
2005
DCLV
2009
VF
Le film s’inscrit dans la réalité complexe du conflit Israélo-palestinien qui dure depuis 1948. Le premier plan du film est celui d’une plaque d’immatriculation palestinienne. Un peu comme les papiers censés définir l’identité d’une personne. Le choix de prendre pour personnages principaux des palestiniens vivants en Israël complexifie cette notion d’identité, la rend incertaine. Quels sont les éléments dans le film qui dénote de cette difficulté à se définir par rapport à la situation en particulier pour le père ? Quelles sont les différentes frontières franchies dans ce film ? Observer l’évolution du personnage du fils à chaque étape. Qu’observe-t-on, par exemple quant à la relation avec son père ? Que signifie pour vous le passage par l’enfant de la « frontière » qui sépare les sièges avant de la banquette arrière dans la voiture de son père ? L’atmosphère du film est tendue de bout en bout, quasi suffocante. Pourtant le suspense n’est pas l’objet du film. Dans la réalité dépeinte par le film, la tension est quotidienne. Elle est la base sur laquelle se construit le film et les relations entre les personnages. Quels sont les moyens cinématographiques employés par le réalisateur pour rendre palpable cette tension ?
2005 : Cannes "Cinéfondation" New York (Etats-Unis) "Festival international du film" Brest "Festival européen du film court de Brest" : grand prix du film court Montpellier "Festival International du cinéma méditerranéen" 2006 : Pantin "Festival du film court "Côté court"" prix de la jeunesse Albi "Journées rencontres Ciné-Jeunes du Tarn" Paris "Biennale des cinémas arabe" : prix IMA du meilleur court métrage 2007 : Paris "Les lutins du court métrage"
Films passerelles : Irinka et Sandrinka ; Schenglet ; Taxi Wala ; Pavane de l’ange ; Cousines