Films Passeurs D'images

Entrez votre adresse email dans le champ ci-dessous pour vous abonner à la newsletter

La lettre en cours | Archives


Dispositif d’éducation à l’image hors temps scolaire, en direction des publics ayant des difficultés d’accès aux pratiques cinématographiques. Un regroupement de coordinations locales (près de 400), régionales (27) et nationale (1), de partenaires nationaux et régionaux, de collectivités territoriales, de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, d’associations...

Accueil > Passeurs d’images > Qui sommes-nous ? > En région > Nouvelle Calédonie

Nouvelle Calédonie

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

PROVINCE SUD

Christine AÏTA
Direction de la Culture de la Province Sud
Immeuble le XVI
16, rue Galliéni
BP 2365 - 98846 Nouméa cedex
Tél : +687 24 63 21 / Fax : +687 24 60 91
christine.aita@province-sud.nc
www.province-sud.nc

Madame Aïta est assistée par Madame Sandra Maillot Win Nemou - sandra.maillot-win-nemou@province-sud.nc

• Un été au ciné

Depuis 2006, en partenariat avec la coordination nationale "Passeurs d’images", la province Sud met en place l’opération "Un été au ciné" en Nouvelle-Calédonie.
Avec le concours de Ciné Brousse, le cinéma va directement dans les quartiers, les villages et les tribus, c’est-à-dire directement à la rencontre de son public, permettant aux spectateurs éloignés des salles ou qui ont peu de moyens, de rencontrer le 7e art à travers des films qui remportent un vif succès auprès du public calédonien.

Chaque année, le dispositif se décline via différentes actions :
- 80 projections en plein air offertes dans tous les quartiers et les tribus de la province Sud ;
- la découverte des meilleurs courts-métrages calédoniens de l’année ;
- 7 à 8 ateliers d’initiation à la réalisation de courts-métrages, encadrés par des associations spécialisées ou des centres culturels basés de l’Ile des Pins à Bourail ;
- des séances spéciales pour les patients handicapés du Foyer Reznik, de l’Institut Médico Educatif du Faubourg Blanchot et pour les enfants hospitalisés au CHT Magenta.

• "Je VO ciné"

Un partenariat établi entre la province Sud et le Ciné City permet de favoriser, dans un circuit commercial, la diffusion du cinéma d’auteur. 15 à 17 films par an sont sélectionnés parmi les récents succès français et internationaux. Les longs-métrages restent à l’affiche un minimum de deux semaines et sont présentés dans leur version originale (sous-titrée en français pour les films étrangers). Une sortie est annoncée toutes les 3 à 4 semaines, au Ciné City.

• La Fête du ciné

Pendant 3 jours, la place de cinéma est à 50% dans les 3 cinémas de la province Sud : au Ciné City, au cinéma de La Foa et au Cinéma de Bourail. L’événement donne accès aux films en cours d’exploitation pendant la semaine précédant l’événement. Des courts-métrages calédoniens de tous genres sont diffusés dans le hall et en salle dans les 3 cinémas. Une salle "Je V.O. ciné" est réservée au Ciné City à la rétrospective de films sélectionnés dans le cadre de l’opération "Je V.O. ciné".

• Les séances gratuites pour les familles en difficultés

4 projections par an sont offertes aux familles en difficultés. C’est l’occasion pour les parents d’aller au cinéma avec leurs enfants et de découvrir ou redécouvrir le 7e art ensemble.

• Les Passeurs des Toiles

"Lorsque les enfants ne peuvent pas aller au cinéma, c’est au cinéma de se déplacer". La province Sud a établi un partenariat avec l’association "Les Toiles Enchantées" de Paris qui œuvre depuis 1997 dans tous les hôpitaux de France, afin d’offrir du cinéma aux enfants handicapés du Foyer Reznik et du Centre d’Accueil de Jour pour Enfants Dépourvus d’Autonomie (CAJEDA).

Plus de 10 séances par an sont organisées, elles réunissent en moyenne 40 enfants par projection.

• Le concours de scénarii et le concours de films de fiction

Depuis 2004, la province Sud soutient la création artistique calédonienne dans le domaine de l’audiovisuel par le biais du concours de scénario et du concours de films de fiction. Le concours de scénario récompense trois projets de films et le concours de films de fiction deux à quatre projets en fonction de la durée du film.

Un projet de refonte des deux concours en un appel à candidatures unique est en cours. Le but est de développer et professionnaliser le secteur audiovisuel local en aidant de façon plus significative les projets de films sélectionnés, et ainsi favoriser la réalisation de films calédoniens.

• "Collège au cinéma"

Depuis 2009, la province Sud a mis en place le dispositif "Collège au cinéma" en province Sud. Il s’agit de faire venir les collégiens dans un cinéma afin de leur permettre de développer un regard critique sur l’image. Pour chaque projection le professeur dispose de fiches pédagogiques établies par le CNC afin de préparer un cours sur le film. Il s’agit donc d’un accompagnement spécifique et scolaire des projections.

Environ 18 projections par an sont prévues pour les collégiens de province Sud.

• Courts-en-ligne

Depuis 2009, la direction de la culture de la province Sud a lancé un projet d’archivage et de diffusion de courts-métrages de fictions calédoniennes dans le but de favoriser la constitution d’un patrimoine audiovisuel calédonien. Cette opération permet de fixer une mémoire audiovisuelle locale, de stocker les films dans de bonnes conditions et de diffuser et faire connaître au plus grand nombre l’évolution du travail et des compétences des réalisateurs locaux.

Les films sont consultables dans différents lieux de province Sud : à la Bibliothèque Bernheim ; à la médiathèque du Centre Culturel Tjibaou ; à la médiathèque du Centre Socioculturel de La Foa et au Bureau d’Accueil des Tournages

PASSEURS D’IMAGES EN NOUVELLE CALÉDONIE > HISTORIQUE

La province Sud de Nouvelle-Calédonie a depuis plusieurs années cherché à développer la création audiovisuelle locale et les actions spécifiques de diffusion en faveur des publics empêchés ou de ceux habitant dans des lieux reculés. Pour ce faire, elle a souhaité intégrer les dispositifs nationaux de qualité mis en place par le Ministère de la Culture et de la Communication. Au même titre que les régions, aucun soutien direct du CNC n’était possible. En revanche, les actions de la direction de culture pouvaient entrer dans le cadre du dispositif interministériel Passeurs d’images soutenu par le CNC.

Début 2004, la chargée d’actions pour le cinéma/audiovisuel de la direction de la culture se déplace à Paris et rencontre l’association Kyrnéa International qui coordonne en métropole un été au ciné-cinéville. Un partenariat s’établit entre les deux parties et la première édition d’ Un été au ciné menée par la province Sud est incluse dans le dispositif (le titre sera gardé malgré le changement de nom en Passeurs d’images en 2007).

Les programmes se déroulent de décembre à Février (période de vacances). Le dispositif a su asseoir son ancrage territorial, avec un développement des séances en plein air (système de programmation différent de la métropole), ainsi que des projections de courts-métrages calédoniens et des séances spéciales pour les enfants hospitalisés.

Deux volets se déclinent : la diffusion, à travers un programme de cinéma itinérant, et l’éducation, par la mise en place de stages audiovisuels.

Avec le concours de Ciné Brousse, le cinéma va dans les quartiers, les villages et les tribus, c’est-à-dire directement à la rencontre de son public, permettant de côtoyer le 7e art à travers des séances qui ont un véritable succès auprès du public calédonien.

Pour accompagner les stages, des fiches d’évaluation sont envoyées aux organisateurs et animateurs. À l’issue de ceux-ci, des films sont réalisés. Certains sont envoyés à Passeurs d’Images pour intégrer la médiathèque de la coordination nationale.
Parallèlement, chaque année, un concours doté de prix est ouvert pour soutenir la création artistique (concours de scénario et films de fiction pour encourager la réalisation de films en Province Sud).

Le programme des actions audiovisuelles de la direction de la culture est envoyé régulièrement à Kyrnéa qui le diffuse au réseau national, via le site et la lettre d’actualité.

ACTIONS EN NOUVELLE CALÉDONIE > FOCUS

 • 2009 // Collège au cinéma

La province Sud a entrepris de développer ses actions autour de l’éducation à l’image. C’est pourquoi elle a inscrit dans le cadre de ses objectifs 2009 la mise en place du dispositif « Collège au Cinéma ».

Ce dispositif propose aux collégiens de la 6e à la 3e, de découvrir des œuvres cinématographiques lors de projection organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma et de se donner, grâce au travail pédagogique d’accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, les bases d’une culture cinématographique.

Le dispositif a été déployé partiellement en 2009 en Nouvelle-Calédonie. Au total, 376 collégiens ont assisté aux 4 projections pilotes durant le mois d’octobre 2009 au Ciné City.

Des élèves des classes de sixième, cinquième et quatrième, des collèges d’Auteuil, de Rivière Salée, Plum, Mariotti, Normandie et Portes de Fer ont étudié et vu les 2 films suivants : Un jour sans fin de Harold Ramis et La planète des singes de Franklin J. Schaffner.

2008 // Les Toiles Enchantées

La province Sud a établi un partenariat avec l’association "Les Toiles Enchantées" qui œuvre depuis 1997 dans tous les hôpitaux de France, afin d’offrir du cinéma aux enfants hospitalisés au service pédiatrique du CHT Magenta à Nouméa. En 2008, 6 séances ont été organisées, et ont réuni en moyenne 10 enfants par projection en présentant des films ayant eu un vif succès auprès du public. Les partenaires de ce projet sont : l’association "Les Toiles Enchantées", via le Ministère de l’Outre-Mer, le Ciné City (50 % de la location des films), la Ligue Nationale contre le Cancer de Nouvelle-Calédonie (50 % de la location des films). Les films diffusés en 2008 étaient : Il était une fois, Le fabuleux magasin de Mr Magorium, Mèche blanche, Wall-E, Kung-Fu Panda , et L’île de Nim.

Pour prolonger ces séances, un atelier de réalisation a été mis en place au CHT au mois de février 2008. Animé par Frédéric Cance, professionnel de l’audiovisuel, cet atelier a permis aux enfants hospitalisés de s’initier à la création cinématographique.

• 2007 // Ateliers de réalisation

Durant cinq jours, dix jeunes stagiaires ont eu l’opportunité de réaliser un court-métrage. Organisé par Cal-Ciné au sein de ses propres locaux au Centre d’art, l’atelier a permis aux adolescents de se frotter aux différentes étapes de réalisation d’un film, de l’écriture du scénario – une fiction policière en l’occurrence – au montage. Le film a été diffusé en fin de stage et un DVD a été remis à chaque participant. Ils ont également eu la possibilité de concourir dans le cadre du festival de La Foa, catégorie Jeunes Talents.
Projet porté par l’association Cal-Ciné.

• 2006 // Un mini journal télévisé

CHT de Magenta, service pédiatrie - 4 séances de 2 h - du 5 au 8 février – 9 enfants de 8 à 13 ans.
Stage d’initiation à l’audiovisuel organisé au CHT de Magenta auprès des enfants hospitalisés, dans le cadre de l’opération Les Toiles Enchantées.

Une initiation à la caméra, aux techniques de l’interview, à la réalisation d’un journal télévisé, au montage avec comme objectif la réalisation d’un mini journal télévisé ayant pour environnement l’hôpital (du choix des reportages au montage final, en passant par le tournage des sujets et l’enregistrement du plateau).

Les points forts ont été la motivation des enfants, l’implication du personnel médical, les conditions d’accueil et le soutien des parents.

• 2006 // Atelier de réalisation d’une fiction audiovisuelle

La Foa – 16 au 20 janvier – Treize enfants de 6 à 13 ans.
Projet porté par le centre socio culturel de la Foa et soutenu par la province Sud (un été au ciné - cinéville) et les Productions Moéa.

Le centre socioculturel de La Foa a mis en place un atelier de réalisation audiovisuelle comprenant l’écriture d’un scénario, la conception de costumes, le tournage et le montage d’une fiction en vue d’une participation au concours Jeunes talents du festival de cinéma organisé par la commune en 2006. Treize enfants âgés de 6 à 13 ans et de tous milieux sociaux ont collaboré à la réalisation d’un film d’anticipation de 5 minutes, intitulé La guerre des moustiques. Il raconte l’histoire d’un groupe d’enfants projetés dans un futur envahi par les moustiques, maîtres de la planète et de l’univers.

Ils devront trouver une solution pour en venir à bout. La principale difficulté de l’atelier est liée aux différences d’âge entre les participants, les plus jeunes étant plus difficiles à cadrer. Les tâches ont donc été réparties en fonction des âges et des possibilités de chacun. L’intervenant professionnel, Julien Grumaud, a toutefois laissé aux enfants la possibilité d’expérimenter tous les postes. Plusieurs animatrices ont apporté leur aide aux différentes phases du projet. La Guerre des moustiques a finalement été diffusée dans le cadre du festival de cinéma de La Foa en présence des participants, de leurs familles et des élus.

• 2005 // Un court métrage contre les incendies

Païta – une semaine en janvier – 11 adolescents
Projet soutenu par la province Sud (un été au ciné – cinéville) en partenariat avec la ville de Païta, les pompiers et le centre aéré de Païta.

Des adolescents du centre aéré de Païta dans la province Sud de la Nouvelle-Calédonie ont travaillé pendant une semaine à la réalisation d’un court métrage pour sensibiliser le public à la protection de l’environnement. Rendus très sensibles aux problèmes causés par le feu depuis des incendies dans la région en 2005, les onze jeunes de 11 à 15 ans, issus de différentes ethnies de l’île, ont écrit le scénario, travaillé leur jeu d’acteur, choisi les personnages principaux, tourné, monté et fait la promotion de leur film. La jeune réalisatrice Manuela Ginestre les a encadrés.

Au feu ! raconte en 4 minutes comment un groupe de jeunes se laisse surprendre par la rapidité de propagation du feu, de la petite flamme d’un briquet à la panique générale. Apprentissage des techniques audiovisuelles et du travail collectif, création de liens lors du tournage avec les pompiers ou lors de la promotion du film, l’atelier a aussi été pour les jeunes une expérience humaine.

L’accueil du public et de la presse lors des projections dans différentes structures culturelles a renforcé un vrai sentiment de fierté pour des jeunes qui ont pu constater l’utilité de leur film. Le cinéma n’est pas en reste… puisque la mairie de Païta projette d’organiser d’autres ateliers cette année et de créer un "club ciné" en 2007…

• 2005 // Une projection plein air sur une île isolée

Les habitants de l’île Ouen découvrent sur leur île et sur grand écran un film océanien, mettant en scène des problématiques qui les touchent. Au mois de janvier, grâce à la première édition de l’opération "un été au ciné" en Nouvelle-Calédonie, une cinquantaine d’habitants de l’île Ouen, ont assisté à la projection en 35mm du film néo-zélandais, Paï (The Whale rider) de Niki Caro, un film qui a touché toutes les générations.

Pendant la projection, les plus jeunes sont captivés par la magie du conte maori tandis que les plus âgés sont interloqués par le fond du récit : comment une petite fille peut réussir à convaincre son grand-père, chef du village, qu’elle est digne de devenir son héritière, ce rôle étant habituellement réservé à un homme ! La société maorie est ici très proche de la structure sociale mélanésienne. Les spectateurs de l’Ile Ouen, qui n’ont plus de chef depuis un certain temps, se sentent concernés par le film qui suscite débat et interrogations à l’issue de la projection. Faut-il avoir un chef ? Ce rôle peut-il être partagé entre plusieurs hommes ? Peut-il revenir à une ou plusieurs femmes ?

Amener le cinéma à un public qui en est éloigné physiquement, proposer une alternative aux films commerciaux en programmant des œuvres qui évoquent et interrogent le quotidien des calédoniens et offrir une fenêtre sur le cinéma et les cultures de l’Océanie : c’est ce qu’a permis l’opération "un été au ciné" initié par la province sud en Nouvelle-Calédonie. Entre décembre 2004 et février 2005, elle a mis en place 70 projections gratuites réunissant 4 254 spectateurs, dont 2 776 en tribus, des ateliers et un concours de scénario.

Audrey Dang - Chargée d’actions culturelles - Audiovisuel et Musique / Direction de la Culture de la Province Sud



Contact | FAQ | Mentions légales | Participez à la vie du site | Création du site internet: Oniris Productions sur Spip Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0