Hérouville-Saint-Clair

Le 18 février 2011
Samedi 5, jeudi 17 et samedi 18 février
Le Cinéma et l'altérité - Représentations de l'{Autre} au cinéma

La formation est proposée et animée par la Ligue de l’Enseignement de Basse-Normandie et la Maison de l’Image Basse-Normandie, accompagnées par des créateurs et professionnels du cinéma intervenant auprès des publics dans le cadre du dispositif Passeurs d’images.

Objectifs :

  • Permettre de mieux appréhender la mise en place d’actions d’éducation à l’image articulant le « faire » et le « voir ».
  • Approfondir la réflexion des acteurs du dispositif sur la notion d’altérité dans le cinéma, notamment à travers le cinéma documentaire depuis ses origines.
  • Développer une réflexion autour de l’utilisation de nouvelles technologies dans le cadre des ateliers (caméra ultra portable, appareil photo, téléphone portable, diffusion en ligne...).
  • Préparer la mise en place d’une action régionale intitulée Filmer l’Autre, proposée en 2011 par la Maison de l’Image Basse-Normandie dans le cadre des actions Passeurs d’images : ateliers de réalisation de films à l’aide de téléphones portables avec des contraintes proches de celles des premiers opérateurs du cinéma.

Public de la formation :
Personnels déjà impliquées dans Passeurs d’images ou souhaitant y participer :

  • des collectivités locales, notamment services culture, jeunesse, éducation, développement social urbain,
  • des structures sociales, MJC, Maisons de Quartiers, centres CAF, associations,
  • des structures culturelles, salles de cinéma, médiathèques, centres culturels,
  • des hôpitaux, référents culturels, personnels

Présentation :
La formation articule approches :

  • théorique : analyse d’extraits de films, échanges sur les enjeux de la représentation de l’Autre au cinéma,
  • méthodologique : présentation et analyse d’actions Passeurs d’images,
  • pratique : expérimentation de la mise en œuvre d’actions, ateliers de création autour du portrait, projections de films et rencontres.

La formation sera aussi occasion de réfléchir à la mise en place d’un atelier régional intitulé Filmer l’Autre, autour de la réalisation de portraits, adapté à chaque territoire, utilisant les nouvelles technologies et prenant en compte les problématiques sociales de chaque structure : lutte contre l’exclusion et les discriminations, éducation à la citoyenneté, valorisation de l’image de soi, utilisation de l’action culturelle comme outil éducatif.

Déroulement de la formation :
Samedi 5 février, 14h00-17h00. Intervention de Jean-Pierre Thorn, réalisateur de films documentaires / Bibliothèque de Hérouville-Saint-Clair
A partir d’exemples concrets, Jean-Pierre Thorn témoignera de son expérience de cinéaste sur le thème : Filmer l’Autre. Il parlera de sa méthode de travail et de sa déontologie. Il expliquera comment, à travers une écriture cinématographique, se dessine la relation entre celui qui filme, celui qui est filmé et le spectateur.
Principalement destinée aux stagiaires de la formation, l’intervention sera également
ouverte à d’autres personnes intéressées par le thème et œuvrant dans le champ de l’éducation à l’image, de la diffusion cinématographique et de la création documentaire.

Samedi 5 février, 17h30. Projection-rencontre de 93 La Belle rebelle de Jean-Pierre Thorn.
Participation des stagiaires à la projection publique du dernier film de Jean-Pierre Thorn et discussion avec le réalisateur, animée par Raphaël Yem, journaliste.
Les stagiaires qui le souhaitent pourront assister à une scène Musique et Slam, mise en place par le cinéma le Café des Images, La Sauce Aux Arts et Fumigène, en prolongement de la projection du film. Organisation de la soirée en cours.

Jeudi 17 et vendredi 18 février. Lieux et horaires à confirmer.
Le second temps de la formation, sur deux journées consécutives, est destiné exclusivement aux personnes et structures souhaitant développer des actions dans le cadre du dispositif Passeurs d’images. En prolongement de la réflexion développée lors de la première journée, les stagiaires participeront à un atelier de réalisation.
L’objectif des deux jours est de permettre aux stagiaires d’être formés à l’accompagnement au sein de leur structure, d’un atelier de pratique artistique pour leur public, en lien avec des artistes, professionnels du cinéma.
Les stagiaires réaliseront des films simples (un plan d’une minute maximum) – en référence aux premiers films du cinéma, réalisés par les frères Lumière et leurs opérateurs –, mais en utilisant des nouvelles technologies telles que le téléphone portable.
Les deux intervenants sollicités pour encadrer cette formation sont Namir Abdel Messeeh (réalisateur) et Benjamin Serero (chef opérateur et réalisateur).

Les temps de pratique seront complétés par des interventions et projections :

  • Intervention sur la question du portrait au cinéma, à travers l’analyse d’extraits de films
  • Présentation d’expériences menées autour du portrait documentaire dans le cadre d’ateliers
  • Réflexion sur les mutations esthétiques au regard des nouvelles technologies de prise de vue
  • Soirée du 17 autour de la projection de Vues Lumière en lien avec le thème de l’altérité (sous réserve).

Modalités d’inscription
L’inscription à ces journées est gratuite
Frais d’hébergement et de repas à la charge des collectivités ou des structures

Renseignements complémentaires
Thomas SENK
Maison de l’Image Basse-Normandie
Im. Odyssée, 4 Avenue de Cambridge – BP 20117
14204 Hérouville St-Clair cedex
Tél : 02 31 06 23 23 – 06 08 60 83 99
t.senk chez maisondelimage-bn.fr

Date limite d’inscription : 25 janvier 2011