< >

Des cinés, la vie ! dans le Doubs

Philippe Étienne à Besançon le 15 janvier 2013 Intranet Ministère de la Justice (DIR PJJ Grand Est)

par Chantal Robert, Responsable d’Unité Éducative – UEMO Besançon

Investis depuis plusieurs années dans l’action « Des cinés, la vie ! », les professionnels de plusieurs unités éducatives avaient invité Philippe ETIENNE, réalisateur, pour une rencontre avec les jeunes qui participent cette année à l’action.

La rencontre s’est déroulée le mardi 15 janvier 2013 à Besançon en présence de Monsieur Patrice Lhuillier, coordinateur national, chargé de mission pour KYRNÉA international, Monsieur Thierry Rousseau de l’IRIMM, coordinateur régional du dispositif Passeurs d’images et Monsieur Eric Maffre, RPI à la direction territoriale Franche-Comté. Malgré de mauvaises conditions climatiques pour rejoindre le lieu de rendez-vous, la majorité des jeunes conviés ont été accompagnés par leurs éducateurs et l’organisation de la journée a pu être maintenue selon le programme établi.

Le matin, les jeunes des unités de milieu ouvert de Besançon et des UEAJ de Besançon et Montbéliard ont assisté à la projection sur grand écran du court métrage de Philippe Étienne Amsterdam (sélection 2012-2013) dans les locaux du FJT Les Oiseaux.

Cette projection a été suivie par un échange riche entre la salle et le réalisateur, ce dernier se prêtant volontiers à l’exercice en répondant aux questions diverses et variées du public qui touchaient tant aux domaines technique, artistique, qu’aux préoccupations parfois très matérielles des jeunes.

Après le repas partagé, les intervenants se sont déplacés au quartier mineurs de la maison d’arrêt de Besançon pour y rencontrer les jeunes détenus. L’action est aussi menée au quartier mineurs depuis plusieurs années par Youssef Azouguagh, éducateur au STEMO, en collaboration avec les enseignants de la maison d’arrêt.

Six jeunes détenus âgés de 15 à 17 ans et demi ont participé à cet échange. Les questions se sont enchaînées ; tantôt elles portaient sur le court métrage, tantôt sur le métier de producteur et des acteurs. Avec Philippe Étienne, en leur parlant sans langue de bois et avec passion de son travail, les échanges ont été très productifs et sincères. Les questions relatives à l’argent engendré par le film n’ont pas été oubliées par les mineurs, mais le réalisateur n’en a esquivé aucune.
Les mineurs ont remercié chaleureusement les intervenants pour leur présence avant de regagner la cour de promenade.