Des Cinés, la vie ! – journée du 28 mars

La journée de remise de prix à la Cinémathèque française a eu lieu le 28 mars 2019. Elle a été ponctuée de rencontres avec des réalisateurs, producteurs, acteurs de la sélection, l’annonce du film gagnant et la remise du trophée, autant de moments traditionnels de la journée.
Pour cette 13ème édition, quelques réalisations audiovisuelles opérées par des jeunes ont été diffusées, des projets autour de Des cinés, la vie ! ont été exposés, lors de deux ateliers parallèles dans l’après-midi, en présence de professionnels du cinéma, où les jeunes ont pu être acteurs de la présentation de leurs propres œuvres audiovisuelles. et où ils se sont appropriée cette journée qui leur est dédiée.
L’accueil des groupes et le petit déjeuner sur la mezzanine ont pris une bonne heure aux participants qui arrivaient de toutes les régions de la France (sauf de l’Outre-mer, on vous attend pour l’année prochaine !). Néanmoins, l’atelier « Le dialogue amoureux », animé par les conférenciers du service pédagogique de la Cinémathèque française et décliné en 4 salles, a pu commencer presque à l’heure.
« En amour, il y a les mots qui se bousculent ou qui ne veulent pas venir quand on a besoin d'eux, les belles paroles, les lapsus. La rencontre amoureuse : une situation que le cinéma n'a cessé d'explorer, du drame à la comédie, de Sacha Guitry à Abdellatif Kechiche, de Leo McCarey à Jerry Lewis. Pour chaque situation amoureuse, le cinéma invente une écriture, un jeu d'acteur, une mise en scène »
Pour ceux qui sont arrivés un peu plus tard, une visite du musée de la Cinémathèque a été proposée avec un guide conférencier qui a su ravir les participants avec des explications justes et des histoires intéressantes sur ce patrimoine unique au monde couvrant la préhistoire du cinéma à nos jours.

La Cérémonie 

La Cérémonie de remise de prix de la 13èmeédition de "Des cinés, la vie !" a eu lieu dans la grande salle Langloisen présence des représentants des partenaires de l’opération et des équipes des courts métrages de la sélection. Le mot d’accueil de la part de M. Michel Romand-Monnier, Directeur adjoint de la Cinémathèque française a été un moment attachant puisqu’il a confié à l’auditorium qu’il s’agissait de sa dernière cérémonie de DCLV (il les a toutes vécues !) puisqu’il partait à la retraite le jour d’après.
Les discours de Mme. Madeleine Mathieu, Directrice de la Protection judiciaire de la jeuneuse, Ministère de la justice et de Mme. Sophie Lecointe, Adjointe à la Cheffe du Service de la coordination des politiques culturelles et de l'innovation, Ministère de la culture, ont rappelé l’attachement de ces deux institutions au projet depuis sa naissance. Le CNC, troisième partenaire en lice, a dû annuler sa participation à la dernière minute mais nous a envoyé également des mots d’encouragements pour la journée.
Les représentants des équipes des films ont été nombreux à être avec nous cette année :
Benoit Grimalt pour Genoa City; Lucile Ric, productrice, Romain Laguna, réalisateur et Melan, acteur pour J'mange froid; Noémie Merlant, réalisatrice pour Une biche; Lisa Matuszak, réalisatrice pour Train de vie; Louis Rigaud, réalisateur pour Copier Cloner; Jean-Charles Paugam, réalisateur pour Nuit Debout et Flavien Van Haezevalde, compositeur et sound-designer pour Pépé le morse.
Ils ont pu répondre à des questions des jeunes sur leurs métiers, sur le processus de création des films et ont également été interpellés par les commentaires, très justes et poétiques, rédigés et lus par les jeunes dans le cadre d’un projet porté par Hors Cadre dans la DIRPJJ NORD (région Hauts-de-France). Ce projet exemplaire a donné lieu à des vidéos présentées tout au long de la journée.
Le trophée, réalisé par les jeunes du STEMO de l’Orne, a été remis par les jeunes et Mme Mathieu, directrice de la PJJ, à l’heureux gagnant, Romain Laguna, réalisateur de J’mange froid et à l’acteur principal, Manel. Le STEMO de l’Orne à Alençon a remporté le concours de trophées 2018-2019 avec une proposition 100% recyclable réalisée en carton de récupération, représentant la Tour Eiffel avec un ruban cartonné (pellicule) et décoré de mots et des images qui font référence au lien et aux films de la sélection.
Le rappeur a eu l’occasion d’échanger avec les jeunes et Romain Laguna autour de son expérience en tant qu’acteur mais a également participé à la discussion sur les rapports entre image et musique autour d’un de ses clips vidéos, « Incompris ».

Opération de citoyenneté et d’éducation aux images, "Des cinés la vie!" a eu une remise de prix à l’image de ce qu’elle est : un laboratoire propice aux échanges, sur l’image, le cinéma et les possibilités qu’ils offrent à ces jeunes enthousiastes.

 

partenaires
avec la collaboration de