La Coordination
Depuis le 1er août 2019, l’association nationale Passeurs d’images assure le portage de la coordination régionale du dispositif Passeurs d’images en Ile-de-France, en partenariat avec l’ensemble des acteurs de ce territoire.
Le dispositif Passeurs d’images en Île-de-France est placé depuis sa création sous une double exigence de démocratisation et d’intégration sociale, ouvert à l'expérimentation et à l'innovation. Il a vocation à mobiliser des publics exclus ou éloignés de l’offre culturelle autour de projets d’éducation aux images dotés d’une vraie valeur éducative et citoyenne.
L’opération se décline essentiellement sous la forme d’ateliers de pratique artistique (réalisation et écriture documentaire, animation, fiction ou photographique) ou de programmation hors temps scolaire encadrés par des intervenants professionnels privilégiant le mode participatif et la création partagée.
Sont également proposées des actions de diffusion, notamment des productions issues des ateliers, dans les réseaux de diffusion franciliens élargis aux médiathèques. Des actions de sensibilisation aux images destinées aux acteurs de l'opération viennent compléter l’offre du dispositif.

 

Le Projet
La coordination francilienne du dispositif Passeurs d’images opère actuellement une refonte de son projet pour la période 2020/2023, selon quatre axes essentiels :
- Accompagner en réseau les territoires ciblés par le dispositif dans leur politique de transmission et d’éducation aux images
- Soutenir les actions de diffusion et les lieux de diffusion (salles de cinéma et médiathèques)
- Décloisonner le temps scolaire/ hors temps scolaire pour mieux toucher les publics jeunes et répondre à la notion de parcours individualisé
- Innover et expérimenter : nouvelles actions, nouvelles démarches, nouvelles modalités
Passeurs d’images Île-de-France coproduit notamment, depuis 2017, le projet de Recherche-action Éducation aux images 2.1, avec Benoît Labourdette Production.
Le projet entend donner tous les moyens d’une réflexion en profondeur sur les nouvelles pratiques d’éducation aux images en direction des adolescents, en transversalité avec les acteurs de la diffusion et en inscription réelle au sein des territoires physiques et digitaux. Mêlant la recherche et l’action, il s’inscrit à l’intersection des réflexions théoriques et des expérimentations de terrain.

Documentaire « La Ligne de couleur » réalisé par Laurence Petit-Jouvet, 2015

Documentaire « Slams sous la lune » réalisé par Armand Bernardi, 2018

Atelier « B comme Bagou » par Les films de l’Arpenteur à Montreuil, 2017

Atelier « Métroportait » par l’association Métropop’ ! à Vitry-sur-Seine, 2019

Journée co-construction d’actions innovantes dans le cadre de la Recherche-action, au Forum des images (Paris), 2018

Atelier « L’atelier inversé » par l’association Paris Concert à Choisy-le-roi, 2019