Lettre

 L'association et le dispositif Passeurs d'images 
 Notre réponse à l’appel à initiatives "Les enjeux de la coordination nationale - École et cinéma - Collège au cinéma" 
 Appel à la construction d’un projet partagé • 

 

 

L’association et le dispositif Passeurs d’images
Créée à l’initiative des coordinations régionales qui ont souhaité refondre en 2017, pour continuer à le qualifier, le projet national historique créé en 1991, l’association Passeurs d’images coordonne le dispositif éponyme en s’appuyant ainsi sur une longue expérience. Centre de ressources et de mise en réseau national, l’association Passeurs d’images a pour objectifs de fédérer et d’animer le réseau des acteurs de l’éducation aux images qui œuvrent en direction des publics jeunes et des publics les plus éloignés des pratiques cinématographiques.
Implanté sur tous les territoires de métropole et d’outre-mer, le dispositif Passeurs d’images est animé par 21 coordinations régionales portées par une pluralité de structures dont des associations de salles de cinéma (onze d’entre elles portent également la mission de Pôle régional d’éducation aux images et beaucoup assurent également la coordination de dispositifs scolaires : École et cinéma, Collège au cinéma et Lycéens et apprentis au cinéma). Si le dispositif Passeurs d’images s’est affirmé comme ayant vocation à mener principalement des actions sur le hors-temps scolaire, d’autres sont également conduites sur le temps scolaire.
Depuis sa création en 1991, ce dispositif s’adresse à différents publics éloignés de l’offre cinématographique, et plus largement audiovisuelle, pour des raisons culturelles, sociales et géographiques, prioritairement les jeunes. Les actions sont menées sur l’ensemble du territoire national, de métropole et d’outre-mer, au plus près des territoires et des publics, en milieu urbain, péri-urbain comme en milieu rural.
En privilégiant la participation active de ces publics dans la mise en œuvre des projets, Passeurs d’images s’est fixé pour objectifs de donner un meilleur accès aux pratiques cinématographiques, de transmettre des savoirs et des savoir-faire liés aux images, de sensibiliser à la diversité culturelle, de favoriser l’apprentissage des valeurs citoyennes et de lutter contre les discriminations. Générer du lien social, prendre du plaisir à s'exprimer et développer sensibilité et créativité artistiques, tout en s’engageant dans des apprentissages font également partie des piliers de l’association et du dispositif. Passeurs d’images a su s’adapter aux usages et aux publics et constitue un laboratoire propice aux expérimentations.
Passeurs d’images contribue ainsi à faire bouger les lignes, à l’ouverture au monde, de l’idée que l’on s’en fait et de la perspective que l’on imagine et construit. Autant d’ambitions qui contribuent, nous l’espérons, à fabriquer un monde où le vivre-ensemble devient plus harmonieux mais aussi à freiner la pensée unique et les représentations dominantes.
Notre réponse à l’appel à initiatives "Les enjeux de la coordination nationale - École et cinéma - Collège au cinéma"
C’est en s’appuyant sur ces fondements et sur la base de cette expérience acquise, des expérimentations menées et du travail accompli depuis près de 30 ans que notre association s’est positionnée pour répondre à l’appel à initiatives lancé par les ministères de l’Education nationale et de la Culture et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).
Le projet que nous avons défendu est basé sur l’idée de décloisonnement entre les temps scolaires, périscolaires et hors-temps scolaires afin de proposer à chaque jeune un parcours d’éducation aux images, notion plébiscitée de longue date par l’ensemble des professionnels du secteur.
Tout en étant attentifs à préserver la richesse et la singularité de chaque dispositif, il s’agit de favoriser les synergies entre les actions développées sur les temps scolaires, périscolaires et hors-temps scolaires et de démultiplier les pratiques artistiques, en lien avec la découverte des œuvres.
L'enjeu est fondamental : que 100% des jeunes aient accès à une culture cinématographique, partagent leurs savoir-faire, soient accompagnés dans leurs pratiques quotidiennes et singulières des écrans, médiums et médias quels qu’ils soient, dans l’écriture et la lecture des images sous toutes leurs formes et dans toutes leurs écritures.
À travers notre réponse à l’appel à initiatives, notre ambition est d’œuvrer afin de mailler tous les territoires via l’ensemble des pratiques, le voir et le faire, la projection et l’atelier de création, en prenant en compte le parcours de chacun et en plaçant les artistes et les créateurs au cœur du processus.
En prenant appui sur son plan d’action et sa réponse à l’appel à initiatives, Passeurs d’images souhaite structurer ce projet en partenariat étroit avec l’ensemble du réseau des professionnels du cinéma et de l’image, dont les salles et les réseaux de salles de cinéma et en conformité avec la charte pour l’éducation artistique et culturelle du Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle.
Devant l’ampleur de l'enjeu, il nous semble nécessaire d’associer les efforts, les énergies et les points de vue de tous celles et ceux qui partagent la conviction de l’importance de l’éducation aux images dans toute leur diversité.  En affirmant à nouveau l’esprit d’intelligence collective doublée d’une mise en commun des expériences menées, ce qui a fait la force du réseau Passeurs d’Images, nous souhaitons associer les compétences et l’engagement de tous les acteurs des dispositifs existants, « École et cinéma », « Collège au cinéma », « Lycéens et apprentis au cinéma ». Des temps de travail réguliers ont d’ailleurs lieu en ce sens avec les représentants de chacun de ces dispositifs, et, dans un esprit constructif, un mode de fonctionnement harmonieux est en cours d’élaboration.
Appel à la construction d’un projet partagé
Dès le mois de mai 2019, nous allons organiser dans chaque région de métropole et des Outre-Mer des concertations en nous appuyant sur les Directions régionales des affaires culturelles du ministère de la Culture et leurs partenaires (services de l’Etat dont les rectorats et le réseau Canopé, collectivités territoriales, Pôles régionaux d’éducation aux images, etc…) avec pour objectif de nourrir un projet partagé.
Ces ateliers, d’une durée d’1.5 jours (un jour pour les ateliers et une demi-journée pour les restitutions en plénière) ont vocation à s’adresser à ceux qui font et font vivre les images : l’ensemble des acteurs de l’éducation aux images qui sont engagés dans un désir de transmission mais aussi les enseignants et les médiateurs.
Les thématiques des ateliers seront les suivantes : ressources pédagogiques, réseaux, formation des formateurs, recherche et développement, synergies entre les temps scolaires-péri-scolaires et hors-temps scolaires, coopération culturelle des territoires, développement des publics.  Les participants de chaque atelier seront invités à émettre des préconisations qui seront débattues lors de la restitution en assemblée plénière.
Parallèlement, des concertations seront conduites avec l’ensemble des partenaires nationaux dont les réseaux de salles (FNCF, AFCAE, GNCR, etc …), les fédérations de collectivités (AMF, ADF, ARF, FNCC, etc…), le Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle et nos partenaires institutionnels (ministères de l’Education nationale, de la Culture, de la Jeunesse, de l’Agriculture, Centre national du cinéma et de l’image animée et Commissariat général à l’égalité des territoires).
Le fruit de ces concertations donnera lieu fin 2019 à la tenue d’une Conférence sur l’éducation aux images suivie de l’assemblée générale extraordinaire de notre association qui fera évoluer sa dénomination sociale, son projet associatif et sa gouvernance.
Nous vous attendons nombreux lors de ces concertations afin d’aboutir à un projet partagé au service des jeunes.
Les administrateurs de l’association nationale Passeurs d’images 
Laurent Cantet
Président de l’association nationale, Cinéaste
Laurence Dabosville
Administratrice de l’association nationale, Coordination régionale Bretagne (UFFEJ Bretagne)
Denis Darroy
Vice-Président de l’association nationale, Coordination régionale Normandie (Normandie Images)
Claudie Le Bissonnais
Trésorière de l’association nationale, Coordination régionale Ile-de-France (ARCADI Ile-de-France)
Virginie Mespoulet
Administratrice de l’association nationale, Coordination régionale Aquitaine (ALCA)
Amaury Piotin
Secrétaire de l’association nationale, Coordination régionale Rhône-Alpes (ACRIRA)
Frédéric Voulyzé
Administrateur de l’association nationale, Coordination régionale Champagne-Ardenne (Télé-Centre-Bernon)

Télécharger notre réponse à l'appel à initiatives