Atelier 4 Auvergne

Animé par Clotilde Deparday, conseillère action culturelle et territoriale à la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, Anaïs Morand, Cheffe de service transversalité, accompagnement des acteurs et des territoires au Département de l’Ardèche et Samia Mouhoub, chargée de mission territoriale - service de l’action territoriale au CNC.
Au-delà d’un maillage territorial basé sur une politique d’équipements, des nouvelles approches et des mises en relation fines peuvent renforcer l’action des structures en faveur d’une équité territoriale. Quels rôles ont à jouer les conventions État-CNC-Région, les conventions territoriales EAC ou les différents dispositifs d’éducation aux images dans le développement culturel des territoires? Quelle place les collectivités territoriales doivent-elles occuper ?
Participants
Une quinzaine de participants, dont beaucoup de partenaires institutionnels, réseaux itinérants, salles…
Introduction
Un premier travail de recensement d’expériences : avec qui travaillez-vous, avec qui ne travaillez pas vous, et quels sont les obstacles ?
Cadre présenté 
Conventions CNC-Etat-Région et notamment sur le titre 2 sur l’éducation aux images et le dispositif lycéens et Passeurs d’images.
Conventions Territoriales Education Artistique et Culturelle, lancées par la DRAC dans la région et développées avec les EPCI, qui concerne autour de 60 communes.
Questionnements autour de ces cadres
Convention - les services de la région ont mené une expérimentation pour bien articuler le travail des services civiques avec les réseaux de salles. Il s’agit de les accompagner et les former.
Quelle est la place de chacun ? artistes intervenants, coordinateurs, notamment les élus : comment les sensibiliser aux dispositifs scolaires ? Nécessité d’une pédagogie envers les élus et également d’une visibilité et clarté autour des dispositifs.
Éducation à l’image tout au long de la vie : importance de l’éducation aux images pour les jeunes mais pas que, comment faire des liens entre les différents publics ?
En plus de dispositifs, il y a pléthore d’actions menées sur le territoire, besoin de les articuler entre eux.
4 groupes de travail dans l’après-midi : Question de l’articulation entre les 4 dispositifs et la gouvernance des dispositifs ; partenariat avec les structures culturelles ; pédagogie des élus ; éducation aux images tout au long de la vie
Propositions
Ouvrir les comités de pilotage territoriaux des 4 dispositifs, les décloisonner, (possibilité de les fusionner ? : problème de la question d’échelle, des différents partenaires), questionnement sur le rôle de chacun, pour associer les élèves et les familles et aussi à d’autres acteurs en dehors de la culture mais qui peuvent aider à aller vers des nouveaux publics.
S’appuyer sur les initiatives existantes pour travailler l’éducation aux images tout au long de la vie : par exemple, pour les parents, sur les cinés-goûter.  Les moments de valorisation auprès des parents pour les projets d’EAC sont aussi à regarder sous cet angle-là.
Pas exclure la création de nouveaux dispositifs, par exemple « seniors au cinéma »
Désaffection du public jeune sur les salles de cinéma ?