Atelier 1 Auvergne

Animé par Catherine Rossi-Batôt, directrice de Lux Scène Nationale de Valence et Candice Roussel, coordinatrice École et cinéma pour le Puy-de-Dôme. Présentation du Fil des images par Sebastien Duclocher, Sauve qui peut le court métrage à Clermont-Ferrand.
Produites à l’échelle territoriale ou nationale, les ressources pédagogiques qui accompagnent les dispositifs (Ecole et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma, Passeurs d’images) et les projets d’éducation aux images sont multiples. Quelles sont ces ressources, comment les inventorier et les valoriser, comment s’assurer aussi qu’elles rencontrent leur public ? Peut-on concevoir de nouvelles ressources à l’ère du numérique ? Jusqu’où peut-on aller dans la dématérialisation ?
Participants
De provenance diverse : exploitation cinéma, coordination cinéma de dispositif scolaire, étudiant, Institution.
Constat initial
Variété de ressources qui sont consultées et utilisées par les exploitants. Néanmoins, il y a un manque de hiérarchisation et d’éditorialisation, ainsi que du temps de la part des exploitants pour s’y retrouver.
Les ressources sur les films ont été historiquement pensées pour les enseignants mais aujourd’hui, les usages évoluent et tendent à être décloisonnés.
Il existe maintenant des avant-programmes très bien faits qui, sans dévoiler tout le film, crée un horizon d’attente. La production d’avant-programmes monte en puissance.
Présentation d’outils et ressources
Les fiches interactives LAAC sont des versions augmentées des fiches papiers, avec des liens actifs qui renvoient notamment vers des extraits vidéo et des analyses de séquence commentées conçues aussi pour un travail en classe.
Le site Transmettre le cinéma, site historique des dispositifs CAC et LAAC (1999) est très référencé, il continue de faire la part belle à la critique et propose de plus en plus de vidéos commentées.
NANOUK, plateforme EEC où l’on retrouve une version dématérialisée des Cahiers de notes. C’est aussi un outil pédagogique qui favorise l’expression d’un point de vue en s’appuyant sur le visionnage, la description et la comparaison d’extraits. L’espace famille est une partie fondamentale du site.
Il a été signalé l’intérêt de l’extension de Nanouk pour le second degré, notamment pour les professeurs d’art plastiques dont la pédagogie repose beaucoup sur les associations et mises en relation (ce qui fait écho aux « ricochets » de Nanouk).
Les fiches départementales du binôme EEC 63, qui ont été créées pour aider les enseignants qui ne sont pas des spécialistes du cinéma et qui sont intimidés à préparer la sortie au cinéma et à travailler ensuite le film en classe, en complément de NANOUK.
Le Fil des images enfin, site ressource créé par les Pôles d’éducation à l’image, recense de nombreuses ressources comme des conférences, relaie aussi les richesses des sites comme UPOPI.

 

Des attentes ont été exprimées
- Les ressources doivent aider à construire une médiation qui donne envie aux élèves de voir le film proposé, de voir d’autres films et d’aimer le cinéma en général.
- Les ressources doivent permettre de favoriser les échanges de paroles.
- Il faudrait plus de lisibilité sur la production des avant-programmes.
- Les ressources existantes comme NANOUK ou Transmettre le cinéma sont jugées parfois comme trop « riches » et denses, il faudrait un outil plus synthétique. Dans cet esprit, un catalogue de présentation des films CAC est en cours de finalisation au CNC.
- Constat que la montée en puissance de la production d’outils est peut-être une conséquence de la baisse de la formation, or il faudrait continuer d’accompagner les passeurs (enseignants/médiateurs) dans l’appropriation de ces outils/ressources.
- Faire évoluer et dématérialiser les outils d’accompagnement CAC et LAAC.
Elise Veillard du CNC a expliqué qu’une réflexion était en cours pour faire évoluer et pour dématérialiser les outils d’accompagnement CAC et LAAC. Dans ce cadre-là, se questionner sur jusqu’où peut-on aller dans la dématérialisation ? Il a été rappelé l’importance de l’humain, de la présence humaine et du rôle que peut jouer un document papier dans ce lien.
Pour conclure : des envies d'innovation 
- Innovations dans l’air : Un jeu du « loup-garou » a été développé par des services-civiques dans le cadre d’Unicité à partir du film Persepolis. Cette initiative ouvre une fenêtre vers la possibilité d’intégrer le jeu dans nos pratiques de médiation. Dans le même esprit, un serious game a été présenté sur le son au cinéma (voir sur le site « Transmission impossible », une publication du Pôle d’éducation à l’image Auvergne).
- L’urgence maintenant est de pouvoir inventorier, indexer et répertorier car il est de plus en plus difficile de faire des choix.
- La question ce n’est plus de produire massivement des outils mais de s’interroger sur la manière de les faire connaître et de les accompagner.
- L’existence de plusieurs éditeurs de plateforme est perçue comme positive puisque cela permet d’avoir plusieurs points de vue aussi, plusieurs politiques éditoriales. Cela n’empêche pas la création d’un portail commun pour se retrouver dans tous ces outils/plateformes.