< >

2015 // 13e Rencontres Passeurs d’images


TRACES DE VILLE 2.0
Les images dans la cité

Les 13e RENCONTRES PASSEURS D’IMAGES se tiendront les 17, 18 et 19 décembre 2015 aux Docks - Cité de la Mode et du Design, 34 quai d’Austerlitz 75013 Paris.

Une nouvelle génération de créateurs (réalisateurs, plasticiens, performeurs, compositeurs urbains, architectes transmedia et autres street artistes) transforment nos rues, nos vies, nos imaginations et nos villes en espaces de culture(s), terrains d’aventure, cités rêvées…
3 jours de débats, expo et projections pour explorer ces nouvelles circulations d’images.
Les usages numériques y favorisent les croisements de points de vue, sensibilisent les habitants à leur environnement urbain, récréent des pratiques civiques. Ils forment une résistance douce aux villes standardisées et invitent à retrouver le plaisir de la ville comme un espace public, partagé.

: : PROGRAMME (disponible en version téléchargeable)


JEUDI 17 DÉCEMBRE 2015


14h-15h : USAGES NUMÉRIQUES ET REPRÉSENTATIONS SOCIALES DANS L’ESPACE PUBLIC

Hervé LE CROSNIER - Enseignant-chercheur, Université de Caen
Conférence présentée par François CAMPANA - directeur de KYRNÉA / Passeurs d’images

Internet engendre des changements culturels profonds, d’ordre anthropologique. La société numérique engage de nouveaux imaginaires, tant individuels (être toujours connecté) que collectifs (un rêve de communautés). Quelles pratiques valoriser pour que ce « bien commun » se développe comme un champ de connaissance partagé ?


15h-17h30 : ESPACES DE CULTURE(S) / Table-ronde #1
Des traces qui racontent... des histoires qui nous ressemblent et des lieux qui nous rassemblent.

Débat animé par Gentiane GUILLOT - Secrétaire Générale de HorsLesMurs, Centre national de ressources des arts de la rue
Déjouer les codes dominants de représentation du réel, superposer différentes « couches de réalités » : du tangible à l’image, les arts dans l’espace public mettent le réel en question.

Simon BOUISSON - Réalisateur, architecte transmedia
Les communes de Paris croisent les chemins, vous choisissez qui vous suivez. Avec les jeunes de Stainsbeaupays, la timeline est circulaire mais le code est ouvert : révolutionnaire ! Ces formes webdocumentaires ouvrent la voie à une excursion au cœur de l’urbain, au cœur de l’humain.

Laurent MALONE et Sébastien THIÉRY - Réalisateur et Politologue - Membres du PEROU, Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines
Au cœur des Rencontres de la Photographie d’Arles, un bidonville est apparu sur la cartographie des festivités de la ville : le Laboratoire des Imaginaires des Mondes À venir (LIMÀ) y invente un film-écran, un film en trompe-l’œil, un film d’architecture, l’architecture d’un film.

Stany CAMBOT - Architecte, réalisateur, Échelle inconnue
Le Nigloblaster, prototype re-designé de carriole foraine, géolocalise sons et vidéos dans l’île du Pollet à Dieppe. Sous-titrant le parcours d’une « ville mobile », ce contre-storytelling du patrimoine révèle un monument diffus, fait d’histoires clandestines de marin pêcheurs, dockers, manouches, chemins oubliés de la modernité.

Cécile RAYNARD - Chargée de projets culturels, association Cinéma parlant
Comme une galerie vidéo virtuelle en plein air, un parcours de QR codes jalonné de selfies, time lapses, pixel art, machinima… Avec l’association Cinéma parlant, les jeunes de cet atelier Passeurs d’images dans le quartier Belle-Beille à Angers, mettent en jeu leurs propres pratiques de l’image numérique dans l’espace public.


17h30 : ZONE DE CONTACT / Vernissage de l’exposition « Périchaux devant ! »
Emmanuelle CADET - Co-directrice de l’association Alter Natives

Alter Natives promeut les méthodes et pratiques participatives prenant en compte la diversité des héritages culturels, matériels et immatériels, dans le développement contemporain des sociétés multiculturelles.


VENDREDI 18 DÉCEMBRE 2015


10h-11h : DONNER À VOIR LES TRACES NUMÉRIQUES

Dominique CARDON - Sociologue, Orange Labs département SENSE
Nos données connectées s’accompagnent de traces invisibles : à chaque clic, les algorithmes calculent des indicateurs de popularité, d’autorité, de réputation ou de prédiction comportementale. Comprendre les mécanismes du « big data » est la condition pour que nos échanges restent libres.


11h-13h : TERRAINS D’AVENTURE / Table-ronde #2
Artistes, inventeurs, habitants... les nouveaux outils de l’image numérique ouvrent de nouvelles pistes.

Débat animé par
Benoît LABOURDETTE - Réalisateur
Parle-moi DEL : une résidence, à Montreuil en 2015, un territoire, un terreau d’invention, et le choix d’un cinéaste de créer à partir d’échanges collectifs, où chacun peut se trouver ; un film panoramique, qui prend appui sur des matières-atelier, pour un nivelage par le haut.

Ulrich FISCHER - Plasticien
Walking the edit : l’idée de marcher son film, dont l’histoire se génère, en temps réel, au rythme de ses propres pas. Tout comme Memowalks, conçue comme une application générique qui s’est transformée au fil du temps et des réalisations dans une constellation d’applications originales. Le logiciel a commencé à dévorer le monde… à quand les smartcameras ?

Antoine SCHMITT - Plasticien
City Lights Orchestra est une symphonie lumineuse pour les fenêtres de la ville. La nuit, chaque ordinateur connecté par internet éclaire la fenêtre de l’appartement ou du bureau, palpite, cligne, pulse, s’allume et s’éteint, chacun selon sa partition propre, mais en rythme avec tous les autres, en suivant une partition globale.

Julien NONNON - Artiste visuel, Studio Le3
Safari urbain, ménagerie fantasmagorique en street mapping, invente de nouvelles proximités, révèle l’esprit de la ville et permet d’en saisir le pouls. Par ses traces 2.0, l’œuvre travaille la permanence de l’éphémère.

Romane MUTUYIMANA - Participante au projet Prenons de la hauteur
accompagnée de Pierre LEMARCHAND - Coordinateur Passeurs d’images en Haute-Normandie (Pôle Image Haute-Normandie)

Six femmes, orientées par les associations SAIS, Médecins du Monde et AIDES, réalisent dans cet atelier Passeurs d’images une séquence d’une minute chacune, en prise de vue aérienne, avec l’aide technique de la société locale Panormandic. À l’arrivée, un film réunit ces images en lien avec une bande son, et des prises de vue « au sol », fil rouge de ces films en train de se faire.


14h30-16h30 : CITES RÊVÉES / Table-ronde #3
Goûter la diversité des imaginaires urbains et numériques, et surprendre l’intraitable beauté du monde.

Débat animé par
Jean-Jacques GAY - Chercheur laboratoire CITU-paragraphe, Université Paris VIII
Visualisation, simulation, modélisation : exploration d’une Terra Incognita 2.0. Les protocoles de numérisation cartographique contemporains intègrent des données architecturales et urbaines dynamiques : ces dispositifs R&D mobilisent artistes et chercheurs dans un jeu d’interaction générative, et d’intelligence artificielle.

Dominique ROLAND - Directeur du CDA d’Enghien
À partir du Centre des Arts, agrégateur de projets artistiques hybrides et première scène conventionnée en France sur les écritures numériques, la ville d’Enghien-les-Bains, désignée « ville arts numériques » du Réseau des Villes Créatives de l’UNESCO en 2013, promeut « l’envahissement artistique » par les cultures numériques.

Antonin FOURNEAU - Plasticien
Waterlight graffiti est une dalle de LEDs qui s’active au contact de l’eau, sorte de « matériau relationnel » mariant éléments fluides et circulations d’énergies, humanité, nature et technologie. Eniarof, « foraine » à l’envers, invite à une approche ludique qui revisite les cultures populaires, jouant des notions d’attraction, de fête et d’innovation.

Mark ETC. - Comédien, metteur en scène, Ici-Même (Paris)
First Life présente un parcours dans le regard et les pas d’un personnage, à l’aide d’une vidéo tournée en caméra subjective : image numérique et environnement se superposent, se croisent, se séparent, se rejoignent… Une expérience immersive, jusqu’à la perte de repères. Augmenter la réalité - ou la fiction ?

Laurence BAZIN - Chef-monteuse, responsable de l’association Cineam en Essonne
Par sa mission de collecte, de sauvegarde et de valorisation du patrimoine des films amateurs en Essonne, Cineam constitue la mémoire filmée d’un territoire : une histoire intime de l’urbain, qu’accompagne ARCADI, Coordination Passeurs d’images en Ile-de-France. Une invitation à repenser, à partir de ce qu’il fut hier, le rêve de la ville de demain.


16h30 : ÉDUCATION À L’IMAGE 2.0
Présentation de l’ouvrage par Pauline CHASSERIEAU - Responsable département éducation à l’image, Acap - Pôle Image Picardie
avec Benoît LABOURDETTE, Romuald BEUGNON et Isabelle ARVERS.

Ce livre se veut un guide pratique, ouvert, proposant la construction d’une pensée sur les enjeux de l’éducation à l’image dans la société actuelle. Il présente des fiches d’actions éducatives sur différentes formes de création contemporaine : mashup, machinima, pocket film, VJing, une vision prospective sur les drones, le mapping, etc. Un ouvrage qui interroge l’inscription du numérique dans nos environnements et son impact sur le public.


SAMEDI 19 DÉCEMBRE 2015


LA JOURNÉE DES JEUNES
Projections-débats autour de films d’ateliers de pratique artistique.

Le samedi est l’occasion pour des jeunes de toute la France de venir présenter leurs films d’ateliers de pratique artistique réalisés dans le cadre de Passeurs d’images, d’échanger avec un réalisateur professionnel et de découvrir de nouvelles formes de créations cinématographiques et audiovisuelles.

9h : ACCUEIL PUBLIC

9h30-11h15 : TRACES 2.0
Séance #1 animée par Virginie MESPOULET, ÉCLA – Coordination Passeurs d’images en Aquitaine
La licorne des Marie-Louise – 15,48, expérimental, 2015 - Prémian, Languedoc-Roussillon
Fausse identité – 09’34, fiction, 2015 - Bordeaux, Aquitaine
2.0 Mensonges et vidéos – 14’11, docufiction, 2015 - Tourcoing, Nord Pas-de-Calais
Spectatrice privilégiée : Nathalie ROTH, Réalisatrice, accompagnée d’étudiants de la Fémis.
Projection : Autoportraits écrans, workshop, 2015

11h15-13h : TRACES DE VILLE
Séance #2 animée par Émilie ALLAIS, Institut de l’image – Coordination Passeurs d’images en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Invisibles – 06’36, fiction, 2014 - Clermont-Ferrand, Auvergne
Laawol Jam – 26’00, fiction, 2015 - Noisy-le-Sec, Île-de-France
Nana… – 03’47, clip, 2015 - Nice, Provence-Alpes-Côte d’Azur
Spectateur privilégié : Christophe GAUTRY, Réalisateur
Projection : Vertige – 08’00, expérimental, 2012

14h-16h : TRACES DE SOI
Séance #3 animée par Alice CHAPUT YOGO, FRMJC – Coordination Passeurs d’images en Poitou-Charentes
Le globoflexeur – 07’52, documentaire, 2015 - Bruxelles, Belgique
FER Fe – 04’07, vidéodanse, 2014 - Mulhouse, Alsace
Notre rêve – 10’31, animation, 2015 - Grenoble, Rhône-Alpes
Spectateur privilégié : Clément TRÉHIN-LALANNE, Réalisateur
Projection : Aïssa – 08’15, fiction, 2014

16h-17h : ATELIER COLLECTIF
Séance de clôture animée par Benoît LABOURDETTE
Sonorisation en direct du film réalisé le jour même lors de l’atelier graff avec des drones.


ATELIERS
Deux ateliers parallèles mobilisent les techniques du street art et les technologies numériques de tournage. Ephémère ou durable, ils explorent les différentes temporalités de la trace.

ATELIER GRAFF & CELLULOÏD
Animé par JonBuzz & Loop (Jean-Baptiste MUZIOTTI et Pierre-Laurent TOIS) - Association Phényx

Habitués des projets de type chantier/école avec des jeunes, ces artistes mènent des ateliers de découverte et d’initiation à l’art mural et à la peinture artistique pour tout public, sur supports variés. Pour cet atelier aux Docks, quai d’Austerlitz, un spot historique du graff à Paris, ils proposent aux jeunes de participer à une fresque collective éphémère, sur un support filmique transparent, dont les contours des motifs et lettrages sont tracés par vidéo-projection.

ATELIER TOURNAGE AVEC DRONE
Animé par Benoît LABOURDETTE - Réalisateur

Par groupes de 10 personnes, les jeunes et le réalisateur filment, avec un drone, des graffitis en train d’être réalisés. Le principe est de faire un plan-séquence, refilmé plusieurs fois jusqu’à en être satisfaits. Chaque groupe réalise donc une petite séquence, muette (le drone n’enregistre pas de son), qui raconte un moment de la fabrication de cette peinture. À la fin de la journée, ces séquences assemblées par le réalisateur sont visionnées collectivement. Tous ensemble, dans la salle, nous en enregistrons alors la bande son : cris, chants, rythmes, paroles, mouvements vocaux... nous voilà avec un film, mémoire innovante et surprenante de cette journée exceptionnelle.


EXPOSITIONS

QR CODES « Expression de soi à l’ère numérique »
Association Cinéma parlant, Angers
Un projet accompagné par Premiers Plans, Coordination Passeurs d’images en Pays de la Loire

Parcours numérique issu d’un atelier Passeurs d’images à Angers : des QR codes installés à même la rue renvoient vers des vidéos courtes, où les jeunes évoquent leur quartier, leur utilisation d’internet et leur pratique du gaming.

ZONE DE CONTACT / Exposition « Périchaux devant ! »
Association Alter Natives, Paris
Scénographie de Mathilde MEIGNAN

À travers une exposition-témoin, l’association Alter Natives propose de revisiter l’expérience du projet Zone de contact mené dans le quartier des Périchaux à Paris de 2012 à 2013.
En question : les usages sociaux des héritages culturels, vecteurs d’échanges entre générations et la transformation de la représentation d’un grand ensemble.


: : L’ÉQUIPE DES RENCONTRES

Directeur : François CAMPANA
Programmation : Samuel WAHL
Conseiller artistique : Jean-Jacques GAY
Journée des jeunes : Jeanne MÉGLY
Communication et accueil : Maeva ALLIO, Astrid KAROUAL, Carmen LEROI, Patrice LHUILLIER
Régie : Lénaïg ZANITTI, Pierre BARÈS

Contact et renseignements : 01 47 70 71 71 | r-n chez passeursdimages.fr


Rencontres organisées en partenariat avec Les Docks – Cité de la Mode et du Design, avec le soutien du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et du Ministère de la Culture et de la Communication.

En collaboration avec les coordinations régionales Passeurs d’images : Émilie ALLAIS (Institut de l’image / PACA), Hélène CHABIRON (Premiers Plans / Pays de la Loire), Alice CHAPUT YOGO (FRMJC / Poitou-Charentes), Claudie LE BISSONNAIS (ARCADI / IDF), Pierre LEMARCHAND (Pôle Image Haute-Normandie), Virginie MESPOULET (ECLA / Aquitaine) et Philippe COTTE (CVB / Belgique).

Les projections de la Journée des jeunes participent à la fête du court métrage Le Jour le plus Court organisée par l’Agence du court métrage.

Avec la participation des réseaux Passeurs d’images et des coordinations régionales et locales, des Pôles régionaux d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel, des Fédérations d’éducation populaire, des associations nationales, régionales, locales, travaillant sur le terrain de l’éducation à l’image, des structures institutionnelles, des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, et de tous ceux pour qui l’image est un vecteur de sociabilité, d’apprentissage, de découverte et de plaisir.