< >

2010 // 8es Rencontres Nationales Passeurs d’images

La 8e édition des Rencontres Nationales Passeurs d’Images s’est déroulée du 16 au 18 décembre 2010 au WIP de la Villette.

Alternant tables rondes, projections de films, atelier de pratique cinématographique, spectacle de Ciné - Slam (images interactives et slam - scène ouverte), ces trois jours donnent l’occasion de rassembler de nombreux professionnels de l’image, tous les acteurs du dispositif ainsi qu’une centaine de jeunes originaires de toute la France qui présenteront leurs films réalisés en atelier.

Ouvertes au public, ces 8es Rencontres se sont articulées autour de la thématique de la Diversité (au sein des médias, dans la réception des films par les publics et dans les nouvelles formes audiovisuelles – web docu, machinimas -)

Plus d’une vingtaine d’intervenants sont venus présenter leurs projets et leurs réflexions sur les diversités de l’éducation aux images : Rokhaya Diallo (présidente de l’association Les Indivisibles), Jean-Pierre Esquenazi (sociologue), Zangro (co-fondateur du site de comédie : A part ça tout va bien), Frédéric Borgia pour les Actualités Démocratiques (cinémas 93), le réalisateur Olivier Hems (pour son court-métrage Nous), Antoine Ravat du cinéma Le France à St-Étienne, des vidéastes et artistes de l’association MU, les slameurs de l’association Slam & Cie…

Programme

Jeudi 16 décembre : Les Univers fictionnels dans les nouveaux médias

Des machinimas aux webdocumentaires, nous avons abordé quelques formes symptomatiques de ce que l’on nomme le Web 2.0 ou Web collaboratif et qui nous livrent parfois de singulières représentations du monde ou du rapport à autrui.

15h - 17h : Rencontre avec le journaliste David DUFRESNE pour Prison Valley, l’industrie de la prison, le webdocumentaire qu’il a co-réalisé avec le photographe Philippe BRAULT.

17h30 - 19h : Table ronde autour des formes audiovisuelles contemporaines avec Alexis BLANCHET (chercheur et auteur de « Des pixels à Hollywood »), Erwan DEFACHELLES (vidéaste et enseignant), Mehdi DERFOUFI (critique de cinéma) et Jean-Marc GÉNUITE (conseiller éducation à l’image Passeurs d’images)

Vendredi 17 décembre : Comment voir autrement la diversité ?

Quelle diversité dans les médias ? Quelle diversité d’appropriation des films par les spectateurs ?

9h - 10h30 : Diversité de regards : Les adultes s’emparent du dispositif Passeurs d’images

Présentation de deux films Passeurs d’images réalisés par des adultes encadrés par un réalisateur professionnel : projections et échanges entre les réalisateurs et/ou porteurs de projets et le public.
Séance animée par Christine PAYEN (Coordination Passeurs d’images Poitou-Charentes, MJC Aliénor d’Aquitaine)

  • Mémoires
    19’25 / Documentaire / 2010 / Saint-Valéry-en-Caux (Haute-Normandie)

11h - 13h : Quelle diversité culturelle existe-t-il au sein des médias ?

  • Les politiques de la diversité à la télévision : enjeux et limites (avec Tristan MATTELART, sociologue, professeur de communication à l’Université Paris 8)
    Tristan Mattelart
  • Présentation des Indivisibles, les médias comme caisse de résonance des stéréotypes et d’un racisme diffus ? (avec Rokhaya DIALLO, présidente de l’association Les Indivisibles)
    Rokhaya Diallo
  • Donner plus de visibilité aux médias des quartiers (avec Farid MEBARKI, président de Presse & Cité, association pour les médias issus des quartiers)
    Farid Mebarki
  • Projection de Mix Cité, film d’atelier Passeurs d’images - parodie des clichés autour de la représentation des minorités ethniques, l’humour comme outil de dénonciation (avec Samira KEBDANI, animatrice de l’association Loisirs pour tous, et 5 jeunes).

Débat animé par le journaliste Thomas DELTOMBE.

Pause déjeuner : Atelier Film à trou :
Antoine RAVAT a proposé aux groupes de jeunes de participer à un atelier de champ/contre-champ. Chaque équipe de tournage a imaginé, mis en scène, filmera et et monté un plan manquant dans une séquence de film pré-existante. Une restitution des séquences tournées a été projetée en fin de journée.

15h - 17h : Diversité des publics, diversité d’appropriation des films

  • Réflexions sur la réception d’un film en fonction du contexte et du public (avec Jean-Pierre ESQUENAZI, sociologue, professeur à l’Université Lyon III, et ses travaux sur la réception et sur les publics respectifs de la « grande » culture et de la culture populaire).
  • Saisir les notions de "publics", de "réception" et leur évolution (avec Julien PÉGUIGNOT, docteur en sciences de l’information et de la communication et sociologue).
    Julien Péguignot
  • Jouer sur la réception attendue pour surprendre le récepteur (avec ZANGRO, co-fondateur du site A part ça tout va bien).
  • Les Actualités démocratiques, entre réceptions diversifiées et diversification des publics (avec Frédéric BORGIA, délégué général de Cinémas 93) : présentation de documentaires réalisés avec Passeurs d’images.
    Frédéric Borgia
  • Présentation de l’atelier de programmation Ciné Cité mis en place lors du festival Résistances : organiser une séance pour un public spécifique (avec Valérie GUILLAUDOT, coordinatrice du festival Résistances à Foix, et Barka AKHAMAL, animatrice de l’atelier - Passeurs d’Images, Foix).
  • Quels publics et quelles réceptions pour un film très largement diffusé ? (avec Claire DIAO, coordinatrice du collectif Tribudom, venue évoquer Reyah, film réalisé avec le collectif des femmes du monde du 20e arrondissement de Paris).
    Claire Diao et Hassan Zahi

Débat animé par Thomas STOLL (KYRNÉA International)

19h30 - 21h : Spectacle de CINÉ-SLAM
Des slameurs (Ella DILAFÉ, TÔ, Félix JOUSSERAND, Victor ZARCA, SHEIN B, YAS) et les participants aux ateliers ont slamé sur des images interactives créées par Eric DAVIRON (Collectif MU). Les images et textes slamés jouent avec les 10 mots de la Semaine de la langue française et de la Francophonie 2011 (« Réseauter », « fil », « harmonieusement »...)

Accompagnement musical des slams : Philip GRIFFITHS (MU).

La soirée s’est terminée par une scène ouverte à tous !
(en partenariat avec la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (ministère de la Culture et de la Communication), L’Association MU, Slam & Cie et le Centre Fleury Goutte d’Or - Barbara)

Samedi 18 décembre : A vous les jeunes ! Projections et échanges autour de leurs films

Quelques moments des présentations des films d’atelier par les jeunes (séances « Dépassons le mur du son ! », « Et si on revoyait nos copies !? » et « Dans l’air du temps » ) :

Samedi 18 décembre : Interventions des jeunes autour de leurs films

En première partie de matinée, les jeunes ont présenté leurs films pour lesquels ils ont effectué un travail singulier sur le son, que ce soit au niveau de la musique, des bruitages ou encore de la parole. Dans la deuxième partie, remakes et réappropriations d’images ont été proposés par les jeunes pour une programmation insolite et décalée qui a rendu hommage aux grands cinéastes et aux films cultes de l’histoire du septième art.
L’importance du son et l’influence autoréflexive du cinéma ont été abordées par les cinéastes en herbe en compagnie de deux réalisateurs professionnels spécialistes de ces questions.

9h30 – 10h45 : Dépassons le mur du son !
Séance animée par Emilie MATYJA (Kyrnéa International, coordination nationale)

Spectateur privilégié : Olivier HEMS (réalisateur) – Projection de Nous (fiction / 2008 / 11’)

11h00 – 12h30 : Et si on revoyait nos copies !?
Séance animée par Wilfried JUDE (ARCADI, coordination Ile-de-France)

  • L’esquive (3’) fiction // Baugy (Centre)
  • L’exorciste (2’) fiction // Angers (Pays de la Loire)
  • C’est l’histoire d’une fille (10’) // Longjumeau (Ile-de-France)

Spectateur privilégié : Lorenzo Recio (réalisateur) – Projection de Lisa (fiction / 2007 / 19’)

Pause déjeuner : Atelier Film à trou :
Antoine RAVAT a proposé aux groupes de jeunes de participer à un atelier de champ/contre-champ. Chaque équipe de tournage a imaginé, mis en scène, filmé et monté un plan manquant dans une séquence de film pré-existante. Une restitution des séquences tournées a été projetée en fin de journée.

Quelques moments de cet atelier :

Atelier Film à trou

Projection des films d’ateliers « coups de cœur » réalisés en 2009 et 2010. Les films les plus drôles, les plus émouvants, les plus originaux… ont trouvé leur place au cours de cet après-midi dédié à toutes les formes de cinéma. Les jeunes participants ont présenté leur film et ont pu dialoguer avec un réalisateur présent en tant que spectateur privilégié.
L’après-midi s’est terminée sur une note ludique avec la proposition aux jeunes réalisateurs de participer à un atelier de sonorisation.

14h00 – 16h00 : Dans l’air du temps
Séance animée par Rosine BÉNARD (Kyrnéa International, coordination nationale)

  • Le pigeon (11’) fiction // Frontignan (Languedoc-Roussillon)
  • La relève (7’) fiction // Cran-Gevrier (Rhône-Alpes)
  • 1,2,3,4 (4’) clip // La Teste de Buch (Aquitaine)
  • Ma rue est un théâtre (20’) animation // Mulhouse (Alsace)
  • Voix d’insertion (13’) documentaire // Clermont-Ferrand (Auvergne)
  • Les solidarités (22’) documentaire // Fécamp (Haute-Normandie)

Spectateur privilégié : Mathieu PUJOL (réalisateur) – Projection de 50 cents (fiction / 2009 / 10’)

16h00 – 17h30 : Séance de bruitage
Comme un clin d’œil à la première thématique de la journée, Antoine RAVAT (Responsable du dispositif Passeurs d’images au cinéma Le France de Saint-Étienne) a proposé à l’ensemble des jeunes participants et au public de découvrir l’univers du son de façon ludique et interactive en réalisant la bande sonore d’un film en direct et à proximité de l’écran de projection.

Atelier Bruitage

Voici le film bruité pendant cette séance :

Atelier Bruitage : le film !