Un dispositif d’éducation à l’image

Passeurs d’images est un dispositif d’éducation à l’image hors temps scolaire, en direction des publics ayant des difficultés d’accès aux pratiques cinématographiques. Passeurs d’images regroupe près de 400 de coordinations locales, 27 coordinations régionales et une coordination nationale, ainsi que des partenaires nationaux et régionaux, des collectivités territoriales, des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, des associations caritatives...

Passeurs d’images consiste à la mise en place, hors temps scolaire, de projets d’action culturelle cinématographique et audiovisuelle en direction des publics, prioritairement les jeunes, qui, pour des raisons sociales, géographiques ou culturelles, sont éloignés d’un environnement, de pratiques et d’une offre cinématographiques et audiovisuels.

Il allie deux actions complémentaires : le voir et le faire, la diffusion et la pratique.

Ces projets répondent à des objectifs précis : meilleur accès aux pratiques cinématographiques, éducation à l’image, sensibilisation à la diversité culturelle, lutte contre les discriminations. Ils mobilisent dans une stratégie globale plusieurs partenaires sur un territoire, et sur le long terme.

Les projets Passeurs d’images sont conçus et mis en œuvre par un ensemble de partenaires sociaux et culturels autour d’objectifs communs. Le réseau Passeurs d’images se structure ainsi en différents niveaux : les partenaires nationaux et les régionaux.

Passeurs d’images succède depuis le 1er janvier 2007 à l’opération Un été au Ciné / Cinéville, initiée par le Centre national de la cinématographie en 1991 dans le cadre de la politique de la ville et de l’opération de prévention interministérielle « Ville, Vie, Vacances ». Conscients du rôle important de l’art cinématographique et de l’intérêt de ces pratiques, la Délégation au Développement et à l’Action Territoriale, la Délégation Interministérielle à la Ville, la Direction de la jeunesse et de l’éducation populaire, le FAS se sont associés au dispositif en signant un protocole d’accord en juillet 2001.

Passeurs d’images est aujourd’hui un dispositif d’éducation à l’image et au cinéma à vocation culturelle et sociale, mis en place de façon prioritaire dans le cadre de la politique de la ville et soutenu par l’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSÉ). Il est inscrit dans les conventions de développement cinématographique et audiovisuelle conclues entre l’Etat et les Régions et dans le plan "Dynamique Espoir Banlieue".

Un nouveau protocole interministériel relatif au dispositif Passeurs d’images a été signé le 26 octobre 2009 par :

  • le Ministère de la culture et de la communication (Secrétariat Général) ;
  • le Secrétariat d’Etat chargé de la politique de la ville ;
  • le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ;
  • l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (l’Acsé) ;
  • le Haut Commissaire à la jeunesse - Ministère de la jeunesse et des Solidarités actives.

L’opération s’étend sur tout le territoire national et à l’ensemble des régions métropolitaines et à l’outre-mer en s’appuyant sur de très nombreux partenariats engagés avec les collectivités locales, les salles de cinéma, les associations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel et les associations à vocation sociale ou d’insertion.

Page consacrée au protocole 2009 sur le site du CNC (Protocole mis en page en téléchargement)


14 octobre 2010 : Signature de la Convention Ministère de la Culture / Secrétariat d’Etat Politique de la Ville
(Citation de Passeurs d’images)


Passeurs d’images : 20 ans que ça dure (20’25)
Réalisation : François Campana (2011)

Dans cette rubrique :

  • Passeurs d’images et le Service Civique
    Le réseau Passeurs d’images propose une mission particulière Relais Passeurs d’images qui s’adresse autant à tous les jeunes qui participent à nos actions qu’à ceux qui souhaitent nous soutenir dans nos démarches (voir détails de la mission ci-dessous). L‘objectif de l’engagement de Service Civique est à  (lire la suite)
  • Charte Passeurs d’images
    La Charte « Passeurs d’images » définit les règles, les manières de faire, les territoires et publics privilégiés que tous les membres du réseau s’engagent à respecter. Rédigée en 2015 avec la participation des 27 coordinations régionales, cette charte prolonge les deux protocoles interministériels « Un  (lire la suite)
  • Bilans Passeurs d’images
    Cliquer sur les miniatures pour lire les documents en plein écran Passeurs d’images | Bilan 2014 Passeurs d’images | Bilan 2013 Passeurs d’images | Bilan 2012 Passeurs d’images | Bilan 2011 Passeurs d’images | Bilan 2010 Passeurs d’images | Bilan  (lire la suite)
  • Convention Culture / Politique de la Ville (2010)
    Signature de la Convention Culture/Politique de la Ville par Frédéric MITTERRAND et Fadéla AMARA Jeudi 14 octobre 2010, Frédéric MITTERRAND, ministre de la Culture et de la Communication et Fadéla AMARA, secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la Ville ont signé, au Plus Petit Cirque du Monde à  (lire la suite)
  • Actions internationales de KYRNÉA
    L’association KYRNÉA, coordinatrice nationale de Passeurs d’images, a mis en place toute une série d’actions pour développer les relations internationales et européennes. Cette mission, inscrite dans ses conventions, s’est concrétisée de plusieurs manières : la mise en œuvre de projets d’échanges  (lire la suite)
  • Partenaires régionaux
    Le comité de pilotage régional Passeurs d’images Dans chaque région, un comité de pilotage est mis en place à l’initiative du Directeur régional des Affaires culturelles et sous la responsabilité du Préfet de Région. Le comité de pilotage fixe le cadre et les orientations régionales du dispositif pour  (lire la suite)
  • Missions détaillées de la coordination régionale
    Un interlocuteur régional La coordination régionale est l’interlocuteur privilégié des structures et des collectivités souhaitant participer à Passeurs d’images. Elle est l’organisme ressource qui oriente le public vers les relais locaux concernés. Elle met en place et développe la manifestation  (lire la suite)
  • Publics, objectifs, projets et territoires
    Les publics Afin de réduire la fracture culturelle et dans une démarche d’éducation populaire, Passeurs d’images s’adresse en priorité aux publics jeunes, jeunes adultes, ayant des difficultés d’accès aux pratiques cinématographiques, dans le cadre de leurs activités "hors temps scolaire" : les jeunes  (lire la suite)
  • Partenaires nationaux
    Le comité de pilotage national Le comité de pilotage national fixe le cadre et les orientations nationales du dispositif. À l’initiative du Centre national du cinéma et de l’image animée, et sous sa présidence, il se réunit au moins une fois par an. Il est chargé de mettre en œuvre le protocole  (lire la suite)
  • Missions détaillées de la coordination nationale
    Pôle de ressource Animer et consolider le réseau d’opérateurs impliqués dans le programme Passeurs d’images et en relation avec les coordinations régionales ; fournir aux opérateurs les informations, conseils ou aides nécessaires ; rappeler aux opérateurs les règles particulières au dispositif et  (lire la suite)