Orientations

Dans cette rubrique :

  • LA CITOYENNETÉ EST UNE DYNAMIQUE
    « L’injonction participative », cette demande unilatérale et méprisante faite aux pauvres de se comporter en citoyens, sans leur donner la possibilité de débattre sur le fonctionnement des institutions d’un côté. « Le repli identitaire » de l’autre. Ces dangers guettent les jeunes citoyens que nous sommes  (lire la suite)
  • ÉDUCATION À L’IMAGE : ACTE III
    par François CAMPANA Suivre et réfléchir aux évolutions des pratiques des jeunes et de la société, face aux images animées, a toujours été le credo depuis 1991 du dispositif Passeurs d’images (et avant « Un été au ciné » et « Cinéville »). Les Rencontres Passeurs d’images de la Villette de décembre 2012  (lire la suite)
  • Le film, pour les jeunes, c’est "sexy"
    par Cécile Sénamaud « Éduquer à l’image », nécessairement, « c’est aussi faire des images ». Une fois l’envie énoncée, les structures porteuses du projet doivent s’entendre sur un langage commun et la définition d’objectifs transversaux. Cécile Sénamaud fait le point sur les enjeux pédagogiques et ludiques  (lire la suite)
  • Les enjeux de l’éducation à l’image
    Transmission et médiation, démocratisation et démocratie culturelle, légitimité et réception, images et cultures numériques : revenir sur certaines notions fondamentales semble essentiel pour appréhender les nouveaux enjeux auxquels l’éducation aux images sera confrontée. Depuis plus de vingt ans, les  (lire la suite)
  • Passeurs d’images à l’ère du numérique
    Je souhaite tout d’abord préciser que le présent texte ne vise à énoncer aucun « discours de vérité » sur les actions et expériences pédagogiques généralement regroupées sous l’appellation générique d’Éducation à l’image. Je tenterais plutôt d’y interroger la place, le rôle et les conditions d’existence d’une  (lire la suite)
  • Silence on fait du bruit !
    Découvrir l’importance des sons au cinéma et la manière dont on les construit, les ateliers abordant ce type de questions sont légion dans le cadre de Passeurs d’images. Bien avant que le cinéma ne devienne parlant (vers 1928), le son jouait un rôle clé dans le spectacle cinématographique : présence  (lire la suite)
  • Et les médias dans Passeurs d’images ?
    Au-delà de la question de la diversité, les ateliers de pratique filmique avec Passeurs d’images sont souvent l’occasion pour les jeunes de s’intéresser de plus près au fonctionnement des médias, et plus précisément de la télévision. Petit tour d’horizon non exhaustif d’ateliers récemment mis en place  (lire la suite)
  • L’animation dans les films d’ateliers
    Chaque année, plus de 400 ateliers de pratique sont réalisés dans toute la France (métropole et DOM-TOM) dans le cadre du dispositif Passeurs d’images. Au cours de ces expérimentations filmiques, de nombreux participants sont initiés aux techniques du cinéma d’animation. Quelles sont les spécificités  (lire la suite)